Microsoft confirme la finalisation d’Office System 2007

Cloud

La nouvelle suite bureautique de Microsoft est disponible en version de mise
en production. Elle est prête à partir chez les fabricants.

Microsoft a confirmé, lundi 6 novembre 2006, la finalisation des développements de sa suite bureautique Office System 2007 et son envoi aux fabricants via la version release to manufacturing (RTM). Il faudra cependant attendre le mois de janvier 2007 pour bénéficier du produit en version boîte ou pré-installée sur les nouveaux PC. Les entreprises qui ont souscrit à un programme de licence en volume pourront en bénéficier dès le 30 novembre 2006. Pour rappel, Windows Vista et Exchange Server 2007 seront également disponibles le dernier jour de novembre.

Sept versions de la suite seront proposées à terme : Microsoft Office 2007 Home and Student, Standard, Small Business, Professional, Professional Plus, Enterprise et Ultimate. Celles-ci seront commercialisées dans une quarantaine de langues. A noter que la nouvelle suite s’accompagne pour la première fois de packs linguistiques que les clients pourront acquérir afin d’utiliser une seconde interface localisée, fichiers d’aide, dictionnaires et thésaurus compris.

Selon Jeff Raikes, président de la division Microsoft Business, “la sortie de Microsoft Office system 2007 est l’aboutissement des plus importantes améliorations réalisées depuis dix ans sur ces produits”. Office 2007 a notamment bénéficié des retours des utilisateurs qui ont découvert l’application à travers les versions bêta généreusement distribuées. Plus de 3,5 millions de personnes dans le monde, dont 400 000 en France, aurait téléchargé la bêta 2 de la nouvelle suite bureautique.

Concurrence de l’open source

Il n’est pour autant pas certain que les entreprises se jettent sur cette nouvelle version. Ne serait-ce qu’à cause des changements dans les habitudes de travail qu’elle induira inévitablement. La suite qui propose notamment Word, Excel, PowerPoint et Outlook (lequel autorise désormais l’envoi de SMS), se distingue essentiellement par une nouvelle interface illustrée par un “ruban” dynamique de contrôle des applications qui risque de perturber les utilisateurs dans un premier temps (même s’il est destiné à optimiser la productivité).

Surtout, Microsoft est confronté pour la première fois de son histoire à de véritables solutions alternatives open source dont l’emblématique OpenOffice.org. De plus, l’éditeur de Windows rencontre également un nouveau mouvement de concurrence du côté des services web et particulièrement de Google qui construit une suite bureautique en ligne. Le moteur a récemment lancé Docs & Spreadsheets, un service en ligne qui intègre un traitement de texte et un tableau.

Conscient de cette concurrence soudaine, certes encore minime pour l’heure mais qui pourrait progresser rapidement, Microsoft positionne Office 2007 comme une interface d’applications d’entreprises comme les PGI (progiciel de gestion intégré ou ERP), GRC (gestion de la relation client ou CRM), décisionnel (ou business intelligence), etc. Un positionnement qui devraient satisfaire les entreprises dont l’infrastructure informatique profitera des avancées d’Office en la matière. Mais quid des autres utilisateurs ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur