Microsoft : dernier des 64 bits ?

Cloud

Selon nos confrères de Vnunet.com, Microsoft pourrait bien être en queue de peloton des éditeurs de systèmes d’exploitation 64 bits destinés au futur Itanium d’Intel. Derrière IBM et Linux.

Il se pourrait bien que Microsoft soit le dernier à proposer un système d’exploitation stable destiné aux serveurs basés sur le prochain processeur 64 bits d’Intel. La sortie de la version 64 bits de Windows 2000 sera en effet retardée jusqu’à la sortie officielle, à l’automne, des premiers serveurs utilisant l’architecture IA-64 d’Intel. De plus, les analystes estiment qu’il faudra 6 mois supplémentaires pour stabiliser le système.

De son côté, IBM devrait proposer son système Monterey/64, résultat de ses efforts de développement de son AIX, une variante d’Unix compatible avec l’Unixware de Santa Cruz Operation, en même temps que l’Itanium, le processeur d’Intel. On s’attend également à ce que la version 64 bits de Linux arrive sur le marché avant Windows, même si ce n’est qu’en préversion (voir édition du 3 février 2000).

Pourtant, la disponibilité d’une version 64 bits de Windows est essentielle pour Microsoft afin de proposer une alternative à Unix dans le domaine des serveurs d’entreprise.

Rob Enderle, directeur de recherche au Giga Information Group, pense que la version finale du Windows 64 bits aura besoin de 6 mois de validation supplémentaires, après la sortie des premiers serveurs. “Ce n’est pas facile pour Microsoft d’effectuer leurs “beta tests” avant la disponibilité de la version final du processeur 64 bits”, estime-t-il. Et de renchérir : “Le délai est nécessaire pour tester correctement les modifications qu’implique le changement radical du passage du 32 au 64 bits”.

Rob Enderle considère que les fournisseurs de solution Linux, qui ont déjà à leur catalogue des systèmes 64 bits qui fonctionnent sur des processeurs Risc à 64 bits, ne subiront pas de plein fouet ces problèmes de mise au point.

Pour Simon Moores, président Windows User Forum (forum des utilisateurs Windows), estime que Microsoft a été fortement touché par la décision de Compaq de stopper le support de la version destinée à ses processeurs Alpha de Windows NT. Toutefois, chez l’éditeur de Redmond, on insiste sur le fait que Windows 2000 contient déjà beaucoup de code 64 bits. Toutefois, on admet également chez Microsoft que la sortie de la version 64 bits de Windows 2000 ne pourra intervenir qu’après la livraison de Windows 2000 DataCenter, une extension destinée à renforcer l’offre de Redmond dans les domaines de l’e-commerce, du data-mining et des transactions en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur