Microsoft déstabilisé par la crise

Cloud

En un an, le chiffre d’affaires de Microsoft a baissé de 3% et ses revenus net ont reculé de 18%. L’éditeur mise sur ses innovations (Windows 7, Windows Server 2008 R2, Bing.com…) pour s’en sortir.

Windows 7 va-t-il permettre à Microsoft de rebondir ? En publiant les résultats financiers de son exercice fiscal 2008-2009, l’éditeur a montré qu’il n’était pas insensible au contexte économique global marqué par l’instabilité.

Son chiffre d’affaires sur l’année est en recul de 3% à 58,4 milliards de dollars et les autres indicateurs sont également en berne : son résultat opérationnel s’élève à 20,36 milliards de dollars (9%) et ses revenus net à 14,5 milliards de dollars (-18%). Difficile de percevoir une éclaircie en regardant la tendance sur le quatrième trimestre : Microsoft affiche une baisse de 17% de son chiffre d’affaires et un résultat net en recul de 29%.

Les causes de cette dégradation financière sont identifiées : crise économique, faiblesse du marché informatique (postes de travail et serveurs), rationalisation du budget IT dans les entreprises clientes de Microsoft…La firme de Redmond a pris des mesures d’économie (chiffrées à 1,4 milliard de dollars) y compris un plan de suppressions de postes (5000 dans le monde).

Parallèlement, il a poursuivi son rythme d’innovation. Windows 7 va sortir le 22 octobre avec Windows Server 2008 R2 dans la foulée (deux produits en versions RTM). Sur le front Internet, Microsoft a porté toute son attention sur son nouveau moteur Bing.com et il ne désespère pas de trouver un accord avec Yahoo pour la partie “search”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur