Microsoft développe un processeur

Mobilité

Pour muscler son service interactif WebTV, Microsoft a mis la main à la pâte en dépensant 100 millions de dollars dans le design d’une puce graphique. Reste que le service WebTV ne sera pas distribué tel quel en Europe.

Pas encore concurrent d’Intel, Microsoft a tout de même dépensé 100 millions de dollars pour la création d’une puce, baptisée Solo2, spécialisée dans la gestion des flux vidéo. Destinée à ses boîtiers WebTV, le service de télévision interactive américain que l’éditeur de Redmond a racheté il y a trois ans, cette puce n’est pas un micro-processeur complet tel un Pentium. Son but est d’optimiser le mixage d’un flux de données en provenance d’Internet et d’un flux vidéo en provenance du câble télé ou d’un programme télé hertzien. Il devrait même permettre aux boîtiers WebTV de gérer deux flux vidéos à la fois pour incruster une chaîne pendant qu’on est en train d’en regarder une autre.

Selon le responsable Microsoft des services TV, “cette puce cible les applications TV, mais elle pourrait être utilisée dans n’importe quelle application intégrant du graphisme et de la vidéo”. Autrement dit, on pourrait la retrouver dans d’autres décodeurs Internet. Ce qui serait d’ailleurs la seule façon de la retrouver dans un produit en France puisque Microsoft nous a confirmé n’avoir aucun projet de déploiement du service WebTV en Europe. Seule la partie logicielle MS TV sera proposée aux intégrateurs qui voudront faire reposer leur offre sur le modèle Microsoft, qui tourne sous Windows CE.

Représentant potentiellement un énorme marché, la télé interactive met bien du temps à débarquer en Europe. Même si les armes se fourbissent en ce moment… (voir édition du 13 juin 2000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur