Microsoft dévoile la version entreprise de MSN Messenger

Mobilité

MSN Messenger Connect for Enterprises, qui devrait prendre ses fonctions début 2003, permettra aux entreprises de contrôler et sécuriser les échanges effectués entre leurs employés et l’extérieur. L’annonce de Microsoft intervient après celles d’AOL et de Yahoo, lesquels visent également le secteur professionnel à travers des solutions propriétaires.

Microsoft a présenté, mercredi 13 novembre 2002, MSN Messenger Connect for Enterprises. Une version professionnelle du logiciel de messagerie MSN Messenger qui offrira aux entreprises le contrôle et la sécurité des échanges effectués avec l’extérieur par leurs employés. Cela permettra, par exemple, à des agents de change de communiquer en direct avec leurs clients sans encombrer les lignes téléphoniques. Les milieux financiers sont d’ailleurs l’un des marchés visés par Microsoft qui revendique 75 millions d’utilisateurs de MSN Messenger dans le monde.

Le service MSN Messenger Connect devrait démarrer début 2003. Il sera facturé 24 dollars par an et par utilisateur avec des tarifs dégressifs en fonction du volume. Apparemment, SQL Server 2000 est indispensable pour intégrer la messagerie professionnelle de Microsoft. Nombre d’outils permettront aux administrateurs de créer, modifier ou supprimer des comptes MSN Messenger. Il sera notamment possible de lier les comptes MSN à Passport.

MSN Messenger Connect s’intégrera à une future plate-forme de communication au nom de code “Greenwich” – dans laquelle interopéreront SQL Server 2000, Active Directory API et Exchange 2000 – et qui offrira des services de voix, vidéos et données textes. Greenwich préfigure la communication globale et la collaboration distante en temps réel, selon l’éditeur de Redmond.

Des solutions non compatibles

L’annonce de Microsoft intervient après celle d’AOL qui présentait début novembre Enterprise AIM Services, une version entreprise de son logiciel de messagerie AIM. Là aussi, il s’agit, pour les entreprises, de gérer en toute sécurité les échanges par Internet des employés. AOL, qui revendique 180 millions d’utilisateurs d’AIM, commercialise son service entre 34 et 40 dollars par compte.

Il y a un mois, Yahoo lançait également Yahoo Messenger Enterprise (voir édition du 9 octobre 2002). Ainsi, les trois grands leader des applications de messagerie disposent désormais de solutions pour les entreprises. Mais des solutions propriétaires incompatibles entre elles. Visiblement, aucun des acteurs n’a donc voulu entendre le voeu du secteur bancaire demandeur d’une solution interopérable (voir édition du 18 octobre 2002).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur