Microsoft dévoile sa stratégie ASP

Cloud

C’est le 14 juillet prochain à Atlanta, lors de l’événement annuel Fusion 2000, que Microsoft donnera des détails sur sa stratégie de diffusion de ses produits en ASP, c’est-à-dire leur location en ligne. Au menu ? Des partenariats et une mécanique de tarification.

Vendredi prochain, lors de Fusion 2000, à Atlanta, la firme de Redmond exposera sa stratégie et sa vision sur la livraison de ses applications en mode ASP (Application Services Providing). Et annoncera un accord de partenariat avec Digex, un spécialiste du conseil et de l’intégration pour les ASP. Par ailleurs, Microsoft détaillera également son offre de produits et de services qui permettra aux ASP, comme aux fournisseurs d’accès et de solutions “classiques”, de bénéficier des directions stratégiques récemment dévoilées avec son plan “tout Internet” baptisé .NET. En effet, le groupe de Bill Gates déclarait avec ce plan, devenir un fournisseur de services hébergés et quitter ainsi l’ère du PC. Avec sa plate-forme logicielle .NET et la fourniture d’accès à ses applications, Microsoft se positionne désormais comme fournisseur de services ASP. Windows.net et MSN.net apparaîtront sur le marché en 2001. Et le géant prévoit que le chiffre d’affaires de ces nouvelles activités représentera un quart du chiffre d’affaires global (voir édition du 23 juin 2000).

Bien que Microsoft n’ait pas encore rendu public les tarifs de ces abonnements pour les ASP, ceux qui sont familiers avec la question diront que seul le temps permettra de dire quel profit il pourra en tirer. Microsoft annoncera cependant ses prix dans les grandes lignes pour les serveurs individuels et les suites “packagées” afin de permettre à ses partenaires ASP et ses clients d’y voir plus clair. Selon la matrice de tarification de Microsoft, les ASP auront donc le choix entre deux modèles d’abonnement : un abonnement par mois et par serveur ou un abonnement par mois et par utilisateur afin d’héberger n’importe quelle application cliente et serveur Microsoft, Office Online inclus, ainsi que le prochain serveur Windows DNA 2000, de même qu’Exchange 2000, Commerce Server 2000 et SQL Server 2000. Le premier à offrir l’hébergement et la location d’Exchange 2000 en ligne est l’ASP Data Return. Mark Warren, vice-président de la R&D for Data Return déclare : “Nous sommes dans la phase d’analyse des coûts, pour déterminer ce que nous pouvons facturer et quelle marge nous pouvons dégager. Le modèle de tarification a changé plusieurs fois et n’est pas encore achevé”.

Mark Warren ne précise pas si Microsoft ajoutera des coûts de licences supplémentaires aux abonnements mensuels et aux exigences de compte-rendus qui seront imposés aux ASP. Par ailleurs, cette matrice de prix pourrait se révéler être un premier schéma à éprouver avant sa validation par le marché… Ce modèle de tarification pourrait bien évoluer en dépit des démentis officiels. Comme celui d’Eric Vallet, responsable de l’activité ASP en Europe chez Microsoft : “Il n’y aura pas de révision. On a pris le temps qu’il fallait pour caler la stratégie”. Il précise, par ailleurs, que les pilotes avec les partenaires ASP européens ? avec Prologue pour la France, NetStore et Esoft pour l’Angleterre, TeleComputing pour la Norvège et la Suède et Damgaard pour le Danemark ? ont été réalisés entre septembre 1999 et juin dernier. Et que les tarifications européennes seront bien différentes de celles du marché nord-américain. Il ajoute : “Le modèle de tarification sera disponible officiellement le 1er septembre en Europe”. Rendez-vous est donc pris.

Pour en savoir plus :

* Fusion 2000

* Data Return


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur