Microsoft dévoile une partie de ses services .Net

Mobilité

Hailstorm, tel est le nom de code des premiers services Web du concept générique Microsoft.Net. Idée principale : les informations doivent rester accessibles de n’importe où, n’importe quand et à l’aide de n’importe quel appareil. Un ensemble de services qui utiliseront XML de manière intensive.

“En réalité, il s’agit certainement du plus important bloc de construction de services de l’initiative .Net.” Que peut donc décrire avec tant d’enthousiasme Bill Gates, l’architecte logiciel en chef de Microsoft ? Tout simplement le premier exemple concret des services Web conçus au sein de l’initiative .Net de la firme, dont les contours avaient été dévoilés l’été dernier (voir édition du 23 juin 2000). Cet ensemble de services, connu pour le moment sous le nom de code “Hailstorm” (littéralement “tempête de grêle” !), doit permettre de matérialiser l’idée sous-jacente à .Net : faire en sorte que les données personnelles d’un individu lui soient accessibles n’importe où, n’importe quand et à partir de n’importe quel appareil, qu’il s’agisse d’un PC, d’une tablette PC ou d’un PDA. Cette vision implique deux choses essentielles : l’idée d’une connectivité permanente (pervasive connectivity) et l’usage du langage XML afin de manipuler les données facilement pour les reformater en fonction de l’appareil utilisé pour les lire. Lors de sa présentation, Bill Gates a d’ailleurs beaucoup insisté sur le fait que les services Hailstorm ont pour but d’être accessibles depuis le plus grand nombre possible de terminaux, y compris des terminaux non Microsoft. Steve Ballmer l’avait d’ailleurs sous-entendu quelques jours auparavant (voir édition du 13 mars 2001).

Un passeport pour les services Web

Le schéma général d’Hailstorm, ainsi que l’explique Bill Gates, repose sur un système centré sur l’information : “On ne devrait jamais avoir à entrer plusieurs fois la même information. A chaque fois que vous avez donné la permission au système d’utiliser l’information, celui-ci devrait, en votre nom, l’adapter de la façon la plus appropriée pour vous. […] De plus, même si vous utilisez un appareil qui ne vous appartient pas, vous devrez pouvoir vous authentifier afin de récupérer vos préférences.” L’authentification reposant d’ailleurs sur un système qui existe déjà, le Passport. Aujourd’hui, tous les utilisateurs de la messagerie Hotmail ont déjà un passeport Microsoft, regroupant un certain nombre de renseignements sur son propriétaire. A terme, le Passport doit également servir de moyen de paiement. Il pourrait en effet mémoriser les coordonnées d’une ou plusieurs cartes de crédit. L’utilisateur, identifié auprès d’un site partenaire, pourrait donc payer ses achats en ligne par son intermédiaire sans que le numéro de la carte ne transite par le réseau. C’est le premier service Hailstorm, baptisé “myWallet” (monPortefeuille).

Sus ces bases, le fondateur de Microsoft a donc présenté les premiers services qui seront disponibles dès l’année prochaine pour les prestataires, après une phase de bêta-tests qui débutera à la fin de l’année. MyCalendar permettra par exemple de noter ses rendez-vous ou ses différentes tâches, mais aussi de fixer des règles de notification d’événements. Bill Gates l’illustre d’un exemple : “Pour organiser un voyage, vous préférez utiliser le grand écran de votre PC pour voir des cartes et comparer les prix. Plus tard, vous voudrez être averti si un vol a été annulé […] mais pas s’il n’a été retardé que de 10 ou 20 minutes.” Pas question non plus d’entendre sonner son PDA ou son téléphone si l’on est en pleine réunion. Hailstorm promet de réaliser tout ça automatiquement, selon les préférences choisies par l’utilisateur. Autres services présentés : myProfile, qui inclut le nom, le surnom, des dates spéciales et une photo ; myContacts, un carnet d’adresses électroniques et myInbox, qui devrait être capable de centraliser les e-mails et les messages vocaux.

Cinq partenaires étaient présents et ont procédé à quelques démonstrations, lors de l’annonce d’Hailstorm faite au QG de Microsoft à Redmond : American Express, ClickCommerce, eBay, Expedia et Groove (voir édition du 27 octobre 2000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur