Microsoft aux entreprises : prière d’anticiper la fin de vie de Windows 7

PCPoste de travailRisquesSécuritéSystèmes d'exploitation
windows-7-fin-vie
0 0

Microsoft administre aux entreprises une piqûre de rappel : dans trois ans, le support technique étendu de Windows 7 prendra fin. Tous dans le wagon Windows 10 ?

Dans moins de trois ans, c’en sera terminé du support technique étendu de Windows 7 : fini, les mises à jour… et la diffusion de correctifs de sécurité.

Cette piqûre de rappel* nous vient d’Allemagne, où les équipes de Microsoft invitent les entreprises à anticiper la transition vers Windows 10.

En toile de fond,  l’ombre de Windows XP, qui équipait encore près d’un tiers du parc mondial de PC à la fin de son cycle de vie le 8 avril 2014.

À l’époque, Microsoft avait déjà insisté sur le volet sécurité : plus de 12 ans après son lancement commercial, Windows XP n’était plus à même d’offrir une protection adéquate contre les « nouvelles menaces ».

Constatant que de nombreux utilisateurs n’avaient pas encore migré, la firme avait fini par prolonger jusqu’au 14 juillet 2015 la prise en charge de ses principaux outils de sécurité : System Center Endpoint Protection, Forefront Client Security, Forefront Endpoint Protection et Windows Intune pour les professionnels ; Security Essentials pour les particuliers.

Certaines organisations et administrations avaient signé des accords de support personnalisé, à l’image du gouvernement irlandais, moyennant un chèque estimé à plus de 3 millions d’euros.

La décennie Windows 10

Pour éviter qu’un tel scénario se reproduise, Microsoft communique plus en amont sur le dossier Windows 7… avec les mêmes éléments de langage que pour son prédécesseur.

Arrivé sur le marché en 2009, l’OS ne serait plus capable d’apporter la sécurité nécessaire, sauf à réaliser de coûteux investissements en temps et en argent. Il ne pourrait, par ailleurs, exploiter pleinement les processeurs nouvelle génération d’Intel, AMD et Qualcomm, ainsi que les périphériques récents, à défaut de pilotes.

Affirmant que 51 % des entreprises allemandes ont déjà subi des cyber-attaques, Microsoft met en avant l’identification biométrique avec Windows Hello, l’utilisation du machine learning pour détecter les intrusions avec Windows Defender Advanced Threat Protection ou encore la possibilité de mettre en place une stratégie de protection des informations Windows.

L’enjeu est grand : au dernier pointage mensuel de StatCounter, Windows 7 en est encore à 40,23 % du marché desktop (contre 27,15 % pour Windows 10… et 5 % pour XP). NetMarketShare le crédite même de 48,34 %, soit deux fois plus que Windows 10 (24,36 %) et cinq fois plus que Windows XP (9,07 %).

* La politique de Microsoft en matière de cycle de vie des systèmes d’exploitation impliquent une durée minimale de support de 10 ans. Le support principal prend fin après 5 ans ou 2 ans après la sortie de l’édition suivante de Windows (la plus longue des deux périodes est retenue). Même chose pour le support étendu, à N+2 pour les éditions de Windows.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur