Microsoft est à plaindre”, selon ses avocats

Régulations

Le représentant du gouvernement américain au procès Microsoft a profité de sa plaidoirie pour évoquer la partition de l’entreprise géante en plusieurs entités séparées.

La rumeur courait depuis longtemps, mais elle vient de se confirmer lors des réquisitions de Stephen Houck, le représentant du gouvernement américain au procès Microsoft : le DOJ (Department Of justice) a demandé que la firme de Redmond soit démantelée, en guise de sanction aux méthodes monopolistiques de Microsoft.

Bien que le procès en arrive aux réquisitions et plaidoiries finales, un avocat de Microsoft a prévenu que toutes les procédures étaient loin d’être épuisées, et que le procès pourrait durer jusqu’à l’été 2001. John Franck, directeur des services juridiques de Microsoft a déclaré qu’ils n’en étaient “que dans la première partie du match. Le perdant portera certainement l’affaire devant la cour d’appel, ce qui aura lieu l’été prochain. Cela pourrait même aller jusqu’à la Cour Suprême, ce qui prendrait encore un an supplémentaire”. John Franck a également réaffirmé que si le DOJ n’a “aucun argument sérieux contre Microsoft, le procès aura été une expérience très douloureuse pour une entreprise qui se voit poursuivie par son propre gouvernement.”

Le verdict du juge Jackson est attendu pour le début de l’année prochaine.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur