Microsoft et RSA s’associent pour renforcer la protection des données

Cloud

Le firme de Redmont approfondit son partenariat avec la division sécurité d’EMC autour du concept de data loss prevention.

Microsoft et RSA, la branche sécurité du fabricant de solutions de stockage EMC, étendent leur partenariat technologique afin d’aider les entreprises à mieux protéger leurs informations sensibles.

Les deux firmes IT s’intéressent en particulier au renforcement du service de prévention de perte des données (Data Loss Prevention ou DLP en anglais), grâce à un système de chiffrement des données, d’analyse des contenus et des identités.

L’objectif est de définir des politiques de sécurité de manière centralisée, en identifiant et en classant les données sensibles de leur infrastructure. En aval, la protection des données au niveau des utilisateurs finaux serait également assurée.

Intégration avec Windows Server 2008

La version 6.5 de la suite DLP de RSA, dont la livraison est prévue à la fin de l’année, offrira une intégration étroite avec la technologie de protection des droits numériques sur Windows Server 2008.

Cette technologie, appelée Microsoft Active Directory Rights Management Services (RMS), permet de protéger certains documents comme les mails professionnels, les documents Word et certaines pages Web.

Cette intégration permettra aux clients d’appliquer automatiquement des politiques d’accès et d’usage d’informations basées sur RMS en fonction de la sensibilité des informations.

De plus, l’intégration de la solution RSA avec Active Directory facilitera la mise en oeuvre de contrôles basés sur l’identité des salariés ou leur affiliation à des groupes d’utilisateurs afin de prévenir les pertes de données.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur