Microsoft et Samsung dévoilent leur architecture pour PDA

Cloud

Samsung et Microsoft viennent de passer un accord d’échanges technologiques pour proposer aux constructeurs une architecture pour PDA bon marché sous Pocket PC. Samsung apporte la solution matérielle et Microsoft son système d’exploitation et ses applications. Objectif : conquérir les marchés de masse.

Le marché de l’assistant personnel se concentrerait-il sur l’entrée de gamme ? Après Palm et son Zire bon marché (voir édition du 7 octobre 2002), c’est au tour de Microsoft et Samsung de dévoiler une stratégie pour proposer des assistants numériques à bas prix. Les deux géants viennent en effet de passer un accord pour développer une architecture qui permettra aux constructeurs d’offrir des Pocket PC abordables. Les PDA basés sur l’environnement Microsoft descendent en effet rarement sous la barre des 400 euros.

La future architecture s’appuiera sur le processeur S3C2410 de Samsung basé sur le coeur ARM et cadencé à 200 MHz, de la mémoire Flash NAND (32 Mo a priori) et un ensemble de connecteurs pour périphériques, dont les ports de cartes d’extension. De son côté, Microsoft fournit son système Pocket PC et les applications qui l’accompagnent. Au final, le nouvel assistant sera doté d’un écran de 3,5 pouces, monochrome ou couleur, et ne devrait pas dépasser les 10,5 x 7,2 cm pour 83 grammes. Ces caractéristiques s’appliquent aux versions destinées aux constructeurs.

Si les deux acteurs ne se sont pas prononcés sur les tarifs de ces futurs assistants, l’ambition affichée est clairement de conquérir le marché de masse. Un public qui rechignera à dépenser plus de 200, voire 300 euros, dans un PDA. Palm l’a finalement bien compris en proposant son Zire à moins de 140 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur