Microsoft et Sun se montrent très complices sur le papier

Cloud

Les deux firmes viennent d’étendre leurs domaines de coopération :
interopérabilité de leurs outils, virtualisation, IPTV?

La stratégie d’interopérabilité de Microsoft est bluffante car elle bouscule la vue classique opposant les camps pro et anti-Microsoft. Après le coup d’éclat Microsoft-Novell de novembre 2006, voici une nouvelle illustration du changement de ligne de démarcation. Mercredi soir, Microsoft a annoncé la signature d’un accord étendu avec Sun Microsystems sur divers volets : Windows Server OEM, virtualisation, IPTV…

Sur le volet OEM (Original Equipment Manufacturer, produits que les constructeurs mettent à disposition des assembleurs), Sun va accepter de déployer l’OS Windows Server sur ses serveurs x64. Microsoft devrait s’employer de son côté à se montrer plus compréhensif vis-à-vis des technologies Sun.

Même effort de coopération sur le front de la virtualisation : le communiqué de presse commun stipule que Microsoft et Sun vont s’assurer de la compatibilité de leurs OS Windows et Solaris avec leurs technologies respectives liées à la virtualisation.

Autre domaine partagé : la télévision sur IP. Sun et Microsoft vont accentuer leur collaboration technologique sur Microsoft Mediaroom (nouveau nom de la solution IPTV de Microsoft) afin d’optimiser cette plate-forme multimédia.

Un premier signe d’ouverture en 2004

Enfin, les deux partenaires vont monter un centre d’interopérabilité sur le campus de l’éditeur leader mondial situé à Redmond (Etat de Washington).

Une alliance étonnante entre ces anciens frères ennemis. A titre d’exemple, rappelons que Sun avait porté plainte contre Microsoft devant la Commission européenne en 1998 pour dénoncer la mainmise de la firme de Bill Gates sur le marché des OS serveurs, dénonçant à l’époque l’absence? d’interopérabilité.

Mais les deux firmes rappellent dans leur communiqué tout fraîs qu’elles ont initié une coopération dès avril 2004 dans le domaine de l’interopérabilité des web services ou de la gestion des identités notamment.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur