Microsoft exploite l’interopérabilité de Google Talk via Outlook.com

Cloud
Microsoft Google Talk Outlook.com

Microsoft met à profit l’interopérabilité de l’outil de discussion instantanée Google Talk pour l’intégrer dans son webmail Outlook.com.

Entre courrier électronique et messagerie instantanée, deux solutions propriétaires convergent sous la bannière des communications unifiées : l’outil de discussion Google Talk est désormais utilisable depuis le portail Outlook.com.

Au-delà du webmail, la compatibilité s’étend à l’application SkyDrive (stockage en ligne) et à l’agenda : plus besoin d’ouvrir plusieurs onglets ou de passer par un client dédié.

Pied de nez à Google comme l’est l’application “Switch to Windows Phone” publiée sur Android au début du mois, cette cohabitation inattendue a impliqué un travail de fond de la part de Microsoft.

Il a notamment fallu oeuvrer à l’intégration des protocoles standards XMPP. L’extensibilité de Gtalk, qui permet de communiquer avec tout utilisateur du réseau Jabber fédéré, a facilité la tâche.

Google a effectivement érigé l’interopérabilité comme l’un des piliers de sa solution de chat. Celle-ci peut d’ailleurs être embarquée directement dans une page Web en utilisant un code JavaScript ad hoc.

Cette souplesse, Microsoft l’a déjà exploitée pour intégrer Gtalk au sein du client de messagerie de Windows 8.

Dans le cas d’Outlook.com, la transition, qui vise clairement à recruter des adeptes de Gmail, touche davantage d’utilisateurs : 400 millions revendiqués après l’absorption de Hotmail.

Les contacts récupérés lors de la première connexion aux serveurs de Google s’affichent dans la barre latérale droite, aux côtés des amis Facebook et de l’annuaire de Skype.

Avec en toile de fond la subsistance de Yahoo Mail, une rude bataille s’annonce entre Outlook.com et Gmail, devenu fin 2012, selon Comscore, le numéro un des clients légers de messagerie électronique.

Dans cette foire d’empoigne, la dimension mobile joue un rôle déterminant. Google a d’ailleurs récemment révisé son approche, en dotant ses application iOS (iPhone / iPad) de fonctionnalités longtemps disponibles uniquement sur Android.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : d’ICQ à Skype, avez-vous suivi l’évolution de la messagerie instantanée ?

Crédit photo : Willyam Bradberry – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur