Microsoft : extinction imminente des programmes sur MSN TV

Cloud
microsoft-msn-tv

Fin septembre, le rideau tombera sur l’un des aïeux de la télévision connectée : WebTV, racheté 425 millions de dollars par Microsoft à l’apogée du Web 1.0 et devenu, en 2001, MSN TV.

Né à l’apogée du Web 1.0  et considéré comme l’un des aïeux de la télévision connectée, MSN TV tirera sa révérence le 30 septembre prochain.

Fondé en 1996 par le serial-entrepreneur Steve Perlman sous la dénomination WebTV et racheté l’année suivante par Microsoft pour 425 millions de dollars, ce service propose aujourd’hui encore d’accéder à Internet sur un téléviseur, via un boîtier dédié.

Une télécommande et un clavier sans fil sont fournis pour piloter messagerie électronique, navigateur Web et, depuis 2001, la discussion instantanée avec Messenger.

La marque MSN TV fut adoptée à cette occasion, pour offrir davantage de visibilité à un produit commercialisé, comme à ses origines, sur le principe de l’abonnement mensuel, avec une possibilité d’achat ou de location du matériel.

A l’heure de refermer le rideau sur une offre désormais éclipsée par la multiplication des Smart TV et plus globalement des terminaux connectés, Microsoft se tourne vers la console Xbox 360.

Cette dernière héritera d’une partie des technologies introduites avec WebTV, notamment en termes de synchronisation.

Mais la firme de Redmond a déjà, dans sa ligne de mire, la Xbox One : cloud, terminaux mobiles, jeu en réseau et technologie Kinect seront mis à contribution pour imposer le produit comme un coeur d’action du salon numérique.

Il est néanmoins spécifié, dans la foire aux questions relatives à l’arrêt de MSN TV, que les boîtiers de dernière génération (v2) resteront utilisables en tant que serveurs résidentiels.

Leur contenu sera accessible comme un partage réseau, avec une facilité de transfert des fichiers et des favoris vers SkyDrive.

msn-tv-microsoft

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit photo : iunewind – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur