Microsoft Bing s’offre une cure de Facebook

Marketing

Facebook en tête, les réseaux sociaux s’invitent en guest stars de la nouvelle version du moteur de recherche Microsoft Bing.

Microsoft, qui avait déjà offert en mars dernier un lifting à son moteur de recherche Bing, repart à l’assaut.

Des changements plus importants ont été effectués et les liens avec Facebook ont été resserrés.

Une nouvelle version de Bing doit être proposés prochainement aux Etats-Unis (début juin).

Le moteur aborde un tournant interactif à l’appui des réseaux sociaux.

Les résultats des requêtes sont désormais en valeur dans une colonne latérale gauche juxtaposée à un bloc central dans lequel apparaissent des contenus apparentés : images, vidéos, cartographie, etc.

Microsoft veut faire fructifier son investissement dans Facebook. Bing constitue le moteur de référence sur Facebook.

Mais la firme de Redmond veut davantage capitaliser sur le succès d’audience de Facebook en lui réservant une place plus importante sur la partie droite de l’interface de son outil de recherche.

S’y logeaient jusqu’alors exclusivement des encarts publicitaires, auxquels se substitue dorénavant une liste d’amis avec qui l’utilisateur a la possibilité de partager en instantané ses expériences de recherche et les résultats qui en découlent.

L’artifice s’applique à d’autres plates-formes communautaires tels Twitter et LinkedIn, moyennant paramétrage au préalable, comme l’explique Reuters.

Investi en position de challenger face à Google avec 15% de part de marché aux Etats-Unis, Bing a néanmoins dépassé son homologue Yahoo Search (14%), qui tourne désormais sous la technologie Bing (source ComScore, janvier 2012).

Difficile de détrôner la firme Internet de Mountain View…et de rentabiliser le service. Chaque trimestre, Microsoft engloutit 500 millions de dollars dans les services en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur