Microsoft fait la jonction entre Skype et Lync malgré les interférences de Cisco

CloudGestion cloudRégulationsRéseauxVoIP
skype-lync-interoperabilite-microsoft-cisco-opposition-justice-europe

L’interopérabilité Skype – Lync (deux solutions Microsoft) est désormais assurée. Mais, de son côté, Cisco proteste devant la justice européenne contre le présumé “monopole” érigé en termes de communication sur IP.

Logiquement, Microsoft assure des passerelles entre Skype et Lync.

Car les deux solutions offrent des prestations similaires : messagerie instantanée et conférence Web.

L’interopérabilité entre Lync et Skype vient d’être officialisée par Microsoft.

Certes, la première solution, présentée comme une plateforme de communications unifiée, est destinée aux entreprises.

Tandis que Skype dispose surtout d’une notoriété au niveau du grand public. Ce qui n’empêche pas les start-up, TPE et PME  de recourir à la solution de téléphonie sur Internet à bon prix.

Notamment pour des extensions comme les conférences vidéo. Il fallait donc joindre les deux mondes.

Dans cette douce harmonie intra-Microsoft, Cisco a joué le trouble-fête à l’extérieur.

Le spécialiste américain des solutions de réseaux pour entreprise demande à l’Union européenne de revenir sur le feu vert accordé en octobre 2011 à Microsoft pour racheter Skype (montant de la transaction : 8,5 milliards de dollars).

Considérant qu’un nouveau monopole vient d’être érigé sur le marché de la communication sur IP.

Cisco avait élevé la voix dès 2012 sur ce sujet sensible. Cette fois-ci, le groupe de John Chambers a officiellement saisi le Tribunal de l’Union européenne dans ce sens.

Et ce, conjointement à l’initiative de Messagenet SpA, un opérateur télécoms italien (téléphonie fixe et sur  internet) qui entre en concurrence de Skype.

Selon Les Echos, le Tribunal de l’Union européenne rendra une décision dans les mois à venir.

Néanmoins, il est rare que les plaignants obtiennent satisfaction après l’examen d’un rapprochement industriel validé par la Commission européenne (le dernier cas de retournement de situation concernait la fusion Sony Music – BMG en 2002).

Néanmoins, en cas de persistance, Cisco pourra contester la décision initiale devant la juridiction supérieure (la Cour de justice de l’Union européenne).

——————
Quiz : Connaissez-vous vraiment Skype ?

——————

Credit photo : Shutterstock.com –  Copyright : alphaspirit


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur