Microsoft fait la paix avec IBM

Cloud

Pour mettre un terme à leur conflit juridique, l’éditeur s’est engagé à verser à IBM 775 millions de dollars en cash et 75 millions en logiciels.

Microsoft et IBM ont annoncé le 4 juillet la signature d’un accord selon lequel le premier s’engage à verser 775 millions de dollars au second afin de mettre un terme à la longue bataille juridique qui a terni les relations entre les deux sociétés depuis une décennie.

Cet accord permet de clore les plaintes dérivées du procès antitrust qui a opposé les Etats-Unis à Microsoft dans le milieu des années 90, dans lequel le juge Thomas Penfield Jackson avait estimé que “certaines pratiques de Microsoft avaient causé du tort” aux activités d’IBM. Aux 775 millions de dollars que Microsoft devra payer s’ajouteront 75 millions sous forme de crédit destiné au déploiement de ses logiciels chez IBM.

Microsoft a déclaré que cet accord mettait un terme non seulement aux plaintes pour tarification discriminatoire qui ont surgi lors du procès aux Etats-Unis, mais également à tous les procès antitrust, y compris ceux relatifs au système d’exploitation OS/2 d’IBM et aux produits de la gamme SmartSuite.

Une trêve de deux ans pour les serveurs

Cependant, il ne couvre pas les plaintes concernant le préjudice subi par IBM dans les domaines des logiciels et matériels pour serveurs du fait du présumé abus de position dominante de Microsoft. Concernant les serveurs, IBM a accepté “sous certaines réserves” de ne pas réclamer de dommages et intérêts dans les deux prochaines années, et en tout cas pas pour des faits antérieurs au 30 juin 2002.

Brad Smith, avocat-conseil et vice-président de Microsoft, a déclaré : “Au cours des dernières années, nous nous sommes attachés à mettre un terme à nos conflits juridiques avec d’autres sociétés. Cet accord est une nouvelle étape significative vers l’accomplissement de ce but.” Ed Lineen, vice-président et avocat-conseil d’IBM, a ajouté que sa société était “satisfaite d’avoir pu résoudre à l’amiable ces problèmes de longue date.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur