Microsoft fait main basse sur le fabricant de stylets numériques N-Trig

EntrepriseFusions-acquisitions
microsoft-ntrig

Pour 30 millions de dollars, Microsoft a racheté la start-up israélienne N-Trig, qui est notamment à l’origine du stylet numérique Surface Pen destiné à la tablette Surface Pro 3.

Microsoft a confirmé s’être emparé de la start-up israélienne N-Trig, concepteur de stylets numériques pour tablette. Selon The Wall Street Journal, la firme de Redmond aurait déboursé, pour ce rachat, 30 millions de dollars.

Depuis 2008, Microsoft avait pris une participation au capital de l’entreprise, à hauteur de 6% du capital.

Fondé en 1999 et basé à Kfar-Saba, près de Tel-Aviv, N-Trig travaille depuis déjà plusieurs mois avec Microsoft, car la jeune pousse a développé pour le groupe américain le stylet Surface Pen, intégré à la tablette Surface Pro 3.

Au fil des ans, N-Trig, qui emploie environ 200 personnes, s’est développé à l’international, et dispose de bureaux à Austin (Texas) et à San José (Californie).

La start-up commercialise deux stylets à technologie active prenant en charge 1024 niveaux de pression avec une précision revendiquée de l’ordre de 0,25 mm, à partir de 39 dollars pour le DS-PEN2095 alimenté par des piles AAA (la version DS-PEN2055, plus petite et plus légère, embarque une batterie rechargeable).

Elle propose également aux constructeurs, comme Acer, Asus, Dell, Fujitsu, HTC, Intel, Lenovo ou encore Sony, une puce propulsée par la technologie DuoSense. Elle combine, sur un même support, deux contrôleurs prenant en charge les doigts et le stylet pour le contrôle tactile.

Une technologie permettant aux constructeurs d’éliminer une couche de capteurs et ainsi de rendre leurs produits plus légers.


 

Crédit image : LDprod – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur