Microsoft France a trouvé son nouveau “Mr Plateforme et Ecosystème” chez Sinequa

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Jean Ferré, ex-Président de Sinequa (“business search”), prend des fonctions stratégiques chez la branche française de Microsoft. Et décroche une place à son comité de direction.

Microsoft France a trouvé un manager pour remplacer Thomas Serval (parti chez Google) à la tête de la division “Plateforme et Ecosystème” : Jean Ferré.

Officiellement, la nomination de cet ancien manager de la société Sinequa (fournisseur de solutions de recherche pour les entreprises) remonte à fin avril mais sa prise de fonction est antérieure (la réactualisation de son profil Facebook faisant foi ).

Agé de 42 ans, Jean Ferré se retrouve à un poste stratégique dans l’organigramme de Microsoft France : plates-formes (logiciels et pendant Web comme Office 365, cloud avec Windows Azure, Windows Phone), places de marché d’applications et outils de développement (Visual Studio…). Et il rejoint le comité de direction.

Sous la houlette de la division (50 personnes), Jean Ferré va également nouer des liens avec les “jeunes pousses” que l’éditeur développe à travers son binôme de programmes de soutien BizSpark et IDEES.

Diplômé de l’Ecole Polytechnique, Jean Ferré a pris les fonctions de P-DG d’Arisem (éditeur de logiciels – groupe Thalès) dans la période 1997 – 2001.

Puis, il a passé trois ans au sein du cabinet de conseil BPI en qualité de Directeur du développement international.

Entre 2006 et 2011, il a occupé les fonctions de Président de l’éditeur de logiciel Sinequa (“business search”).

Sinequa : le DG Alexandre Bilger prend le relais
Le départ de Jean Ferré de la présidence de Sinequa remonte à fin 2010. Tout en conservant les fonctions non opérationnelles de Vice-Président du comité de surveillance chez Sinequa. Qui a pris le relais de Jean Ferré ? Alexandre Bilger qui occupait jusqu’ici le poste de Directeur Général. Selon un communiqué diffusé début janvier, Sinequa va “se concentrer sur le développement opérationnel de son chiffre d’affaires en continuant à creuser son avance technologique et fonctionnelle”. Il affiche plusieurs références grands comptes comme Le Crédit Agricole, Saint Gobain, SFR et Mercer. Couvrant l’Europe et les Etats-Unis, Sinequa a réalisé en 2010 “un chiffre d’affaires supérieur à ses prévisions” (+20%), tout en affichant “une très bonne rentabilité et une position cash solide”.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur