Microsoft garde le bitcoin dans son portefeuille

E-paiementMarketing
1 0

Microsoft et le bitcoin, la fin d’une aventure ? Pas pour le moment. L’annonce faite dans ce sens était « erronée », selon la firme.

Stop ou encore ? Pendant plus de 24 heures, Microsoft aura laissé planer le doute sur sa position vis-à-vis du bitcoin.

On y voit plus clair désormais. Et finalement, rien ne change : la firme continue d’accepter la crypto-monnaie pour l’achat d’applications, de jeux et d’autres contenus numériques dans les boutiques Windows, Windows Phone et Xbox.

Ce n’est pas ce qu’elle avait laissé entendre dans une courte annonce publiée dimanche matin et repérée par Softpedia.

Il était question de l’abandon du bitcoin pour les utilisateurs de Windows 10 et Windows 10 Mobile… mais le moyen de paiement n’avait pas disparu sur les sites commerce.microsoft.com et windows.microsoft.com.

bitcoin-microsoft

Retournement de situation lundi dans l’après-midi : Microsoft s’est dédit, un porte-parole expliquant – notamment à VentureBeat – que ce message « erronée » avait été publié « par erreur ».

La page, ajoutée dans la foire aux questions du Microsoft Store, a été supprimée depuis lors. On peut la retrouver dans le cache des principaux moteurs de recherche.

Bitcoin peut donc toujours être utilisé, pas pour payer directement, mais pour créditer le solde d’un compte, BitPay agissant comme intermédiaire.

Le système est en place depuis décembre 2014. À l’époque, l’intégration avait débuté par les États-Unis, avec des plafonds de paiement fixés à 1 000 dollars par jour et 5 000 dollars par compte ouvert. Microsoft s’affichait alors comme un soutien de poids au vu du rôle visiblement accordé, dans sa stratégie d’expérience client, aux « nouvelles formes de paiement ».

L’annonce de ce dimanche avait été d’autant plus mal perçue par la communauté. Certains avaient évoqué un faible nombre de transactions, rendant peu rentable la prise en charge de cette monnaie virtuelle.

D’autres avaient pointé du doigt le mauvais œil du gouvernement américain sur cette devise hors de contrôle des circuits économiques traditionnels – bien qu’on n’en soit pas au niveau de la Russie, où son utilisation est passible de 7 ans d’emprisonnement.

Crédit photo : 3Dsculptor – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur