Microsoft acquiert Groove : une histoire de branding

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
microsoft-groove
4 3

Microsoft a fait l’acquisition d’un lecteur de musique baptisé Groove. Une manœuvre probablement associée à la stratégie de branding de la firme.

Ce que l’on supposait depuis l’été dernier est aujourd’hui confirmé : Microsoft a pris le contrôle de l’application Groove : Smart Music Player.

Il semble que la firme ne soit pas allée jusqu’à faire l’acquisition de Zikera, l’éditeur canadien à l’origine de ce lecteur de musique « intelligent » doté de capacités de recommandation de contenus.

Et pour cause : ce qui l’intéresse n’est probablement pas tant la technologie que la marque, depuis le renommage, en juillet 2015, de Xbox Music en Groove Music.

La question d’un rapprochement avec Zikera s’était naturellement posée. Plusieurs indices l’avaient d’ailleurs rapidement laissé entendre, comme le transfert de noms de domaines dont groovemusicapp.com et startgrooving.com.

Ce 9 février 2016, l’application Groove : Smart Music Player a officiellement été retirée du Windows Store, où elle cohabitait avec Groove Music. La confusion était-elle suffisamment importante dans l’esprit des utilisateurs pour que Microsoft acquière Zikera et fasse disparaître son produit ?

Ceux qui avaient installé l’application pourront continuer à l’utiliser, mais ils ne recevront plus de mises à jour, comme l’ont annoncé Tri Nguyen (ancien de CGI), Bruno Sylvain (passé notamment par Bell) et Eduard Lucic, cofondateurs de Zikera.

Nouveauté de Windows 10, Groove Music permet, à l’image d’un Google Play Music ou d’un Amazon Cloud Player, de stocker de la musique dans le cloud (ici, OneDrive) pour la lire sur plusieurs appareils.

Pour 9,99 dollars par mois (ou 99,90 par an), on peut accéder à un service de streaming sans publicité, avec un mode hors ligne et un système de radios personnalisées. Le téléchargement de musique est possible via l’application Musique de Windows 10.

On notera qu’il a existé, chez Microsoft, un autre Groove. En l’occurrence, une composante d’Office finalement rebaptisée SharePoint Workspace avec Office 2010, puis remplacée par OneDrive for Business avec Office 2013. La firme avait mis la main sur cette technologie en 2005 avec le rachat, pour 120 millions de dollars, de l’éditeur américain Groove Networks, spécialisé dans les solutions de bureaux virtuels.

Crédit photo : nito – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur