Microsoft inspiré par BitTorrent

Mobilité

L’éditeur soutient une technologie d’échanges peer-to-peer dont le fonctionnement est similaire à BitTorrent.

Microsoft a diffusé une note de recherche qui met en avant une nouvelle technologie de partage de fichiers similaire à celle utilisée par BitTorrent. Sous le nom de code Avalanche, le logiciel s’appuie sur une nouvelle technique baptisée network coding, qui permet de diviser les données en petits paquets facilement transférables afin d’accélérer les téléchargements, mais qui inclut des éléments sur toutes les autres parties du fichier. Cela permet au fichier de se rematérialiser avec tous les paquets dans n’importe quel ordre, passant outre la dimension séquentielle présente dans les dispositifs actuels.

“Le meilleur exemple d’architecture d’échange coopératif, c’est BitTorrent, qui a acquis ses marques de noblesse en assurant le transfert de distributions Linux ainsi que d’autres outils populaires” , déclarent Pablo Rodriguez et Christos Gkantsidis du Georgia Institute of Technology, les deux auteurs du rapport remis à Microsoft.

“Malgré leur énorme potentiel et leur popularité, les systèmes d’échange coopératif existants peuvent souffrir d’un certain nombre de lacunes qui réduisent leurs performances globales. Nous proposons un nouvelle solution d’échange coopératif sur la base du network coding, c’est-à-dire l’encodage de données à l’intérieur des noeuds d’un réseau pour résoudre la plupart de ses problèmes”, affirment les deux auteurs.

Les chercheurs revendiquent une amélioration des performances de 20 à 30%, comparée à un codage au niveau du serveur, et des résultats trois fois supérieurs par rapport à l’envoi d’informations non encodées.

Le logiciel inclut également des fonctionnalités qui découragent les leeches, c’est-à-dire ceux qui téléchargent des fichiers sans les mettre à la disposition des autres. La priorité est donnée aux utilisateurs qui favorisent le partage des fichiers tout comme le téléchargement des fichiers. Et le système surveille les ratios d’informations échangées.

Pablo Rodriguez Rodriguez et Christos Gkantsidis certifient que leur application est opérationnelle mais ne donnent pas de précision sur sa disponibilité.

(Traduction de Vnunet.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur