Microsoft intègre la RFID mobile dans sa gamme Biztalk

Cloud

A l’occasion du récent RFID Show à Paris, Microsoft a présenté la nouvelle évolution RFID mobile de son logiciel middleware.

Microsoft apporte la RFID (technologie d’identification par radio-fréquence) dans sa gamme de produits Biztalk, ses middlewares (logiciels d’infrastructure) d’intégration qui permettent aux différentes applications d’une entreprise de dialoguer entre elles et de relier les différents processus métiers.

“Il y a un an et demi, nous avons intégrer la technologie RFID à Biztalk 2006 R2, et aujourd’hui, nous évoluons vers la RFID mobile”, rappelle Eric Ortiz, chef de produit Biztalk chez Microsoft France. La nouvelle solution a été présentée cette semaine lors du RFID Show organisé à la Défense.

Microsoft tend à généraliser ces solutions RFID en l’incluant d’office dans Biztalk Standards et cible toutes les entreprises grandes ou petites. La RFID mobile permet d’administrer en temps réel et à distance les lecteurs RFID couplés aux processus de gestion de l’entreprise.

Recherche d’une approche normalisée

La technologie RFID permet d’inclure plusieurs types d’informations concernant un produit dans une simple étiquette qui émet des fréquences hertzienne captées par un lecteur RFID.

Par exemple, l’inventaire d’une palette livrée par un camion peut se faire en quelques secondes avec cette technologie. Celle-ci peut également se révéler utile dans la traçabilité de produits alimentaires ou pharmaceutiques, la gestion des stocks dans la distribution ou le suivi d’actifs sensibles…

“Nous avons démarché 80% des équipementiers du secteur pour qu’ils fabriquent des périphériques (lecteurs, imprimantes, portiques, etc.) normalisés et qu’ils fassent en sorte qu’ils fonctionnent en plug & play avec nos solutions. Pour les autres produits très spécifiques, notre système est ouvert et nous permet l’installation de pilotes. C’est d’ailleurs quelque chose d’indispensable car de toute façon les matériels évoluent”, poursuit Eric Ortiz.

La création simplifiée d’applications

Deux types de lecteurs co-existent : avec ou sans écran. Le premier dépourvu d’écran permet de lire l’information et l’a fait remonter directement vers le serveur. Mais certains professionnels doivent valider l’information avant de l’envoyer et requièrent du coup un écran sur leur lecteur RFID. Ils ont alors besoin d’applications spécifiques sachant que ces périphériques fonctionnent avec le système Windows Mobile ou Windows CE de Microsoft.

“Il faut que des développeurs codent ces programmes. Auparavant, cela restait très compliqué. Nous avons aujourd’hui simplifié la manière de créer ces logiciels qui peuvent désormais fonctionner en mode connecté ou non connecté”, explique Eric Ortiz. “Ce sont des lecteurs intelligents qui scannent l’information, peuvent la stocker et la synchroniser a posteriori. Nous livrons également des API (Application Programming Interface) gratuitement.”

La gamme de logiciels d’infrastructures Biztalk compte 8500 clients dans le monde. Microsoft propose depuis quelques jours Biztalk Server 2009 en version bêta.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur