Microsoft lance Outlook:Mac à l’heure dite

Cloud

La Business Unit Mac de Redmond a bouclé son portage d’Outlook pour Mac juste pour l’été, surprenant les augures qui l’attendaient pour MacWorld en juillet ! La version est téléchargeable sur le site de Microsoft. Elle permet aux utilisateurs Mac de s’intégrer au réseau d’utilisateurs de la version pour PC, au travers du serveur Exchange de la firme. Il s’agit d’un pas de géant pour l’utilisation du Mac dans les entreprises.

Le client de messagerie collaboratif de Microsoft arrive enfin sur Mac (voir édition du 18 janvier 2001) ! Après des années d’existence sur PC, ce logiciel qui équipe des millions de collaborateurs d’entreprises dans le monde et qui peut être considéré comme un des outils de productivité les plus utilisés sur la planète franchit son ghetto, pour autoriser les organisations utilisant des machines frappées de la Pomme à s’intégrer au travail des autres organisations l’utilisant. Outlook 2001 encore intitulé Outlook:Mac est la version très professionnalisée d’Entourage, son client de mail associé à la suite Office:Mac, qu’elle dépasse largement.

Avec Outlook, la communauté Mac entre dans l’ère de la productivité, une ère qui a déjà démarré avec quelques autres grandes applications d’entreprises. L’offre logicielle qui commence à se former sur la plate-forme d’Apple est loin d’être inintéressante pour les grandes organisations, qui seront sensibles, à configurations égales, à la valeur totale de l’offre qui peut être montée sous couvert de la Pomme. La comparaison n’est en effet plus à faire en termes de coût total d’acquisition, mais beaucoup plus en termes de valeur totale d’utilisation. Et là, les comparaisons qui n’existent pas ailleurs qu’en entreprise vont sans doute être moins en défaveur des solutions d’Apple, dont les produits ont un coût d’acquisition élevé, mais une valeur d’utilisation généralement considérée comme supérieure par les utilisateurs qui naviguent dans les deux mondes. La Pomme est quoi qu’il en soit attendue sur ce champs de bataille et devra en fournir la preuve. Mais l’arrivée d’applications comme Outlook va lui faciliter le travail.

Des fonctions accessibles par le Web

Car cette version d’Outlook s’intègre complètement à l’esprit Mac. L’application était déjà proposée en version bêta par Microsoft, mais comportait un certain nombre de bogues, comme sur les fonctions de rendez-vous et d’agenda. Le logiciel est inutilisable via le Web sans le module Outlook Web Access inclus dans le serveur Exchange. Il permet, en sus de l’accès intranet de fournir un accès Internet aux utilisateurs itinérants, qui profitent de la sorte des fonctions multiples de gestion de l’entreprise : l’e-mail bien sûr, mais aussi les contacts de l’entreprise. Le tout avec la simplicité du Mac : l’installation se fait par glisser-déposer, le logiciel s’appuie sur les sessions d’utilisateurs et de la fonction de protection intégrée sous Mac OS 9 et, cerise sur le gâteau, comme pour Internet Explorer, il est possible de personnaliser son interface !

Le produit qui n’est pour le moment disponible qu’en version “classique”, fonctionnant sur Mac OS 9.x, est fourni au téléchargement sur le site MacTopia de Microsoft, en plusieurs langues : anglais, français, allemand et japonais. Les clients des serveurs Exchange disposent de la licence permettant l’utilisation de cette nouvelle version de l’application. Un CD contenant le logiciel peut aussi être fourni.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur