Microsoft lance une nouvelle offensive contre le spam

Cloud

L’éditeur présente deux nouveaux outils destinés à lutter contre les courriers électroniques non sollicités.

Microsoft a enrichi son service Hotmail de nouveaux outils destinés à lutter contre le phénomène du spam. Le géant des logiciels a ainsi lancé une version bêta de Smart Network Data Services, qui permet de disposer de statistiques sur les e-mails envoyés vers des comptes Hotmail.

Ce service affiche le volume d’e-mails issus d’une adresse IP spécifique et précise si les filtres de Hotmail l’ont classée dans la catégorie spam. Smart Network Data Services aide ainsi les fournisseurs d’accès Internet (FAI) à identifier les comptes e-mail utilisés pour distribuer des courriers non sollicités, que ce soit de façon délibérée ou parce qu’ils sont infectés par un virus et transformés en ce qu’on appelle des “zombies”.

Microsoft a également lancé MSN Postmaster, un site Web sur lequel les FAI, les fournisseurs de services d’e-mail ainsi que les sociétés envoyant légitimement des gros volumes de courriers électroniques trouveront des informations sur le problème du spam. Ce site a notamment pour ambition d’apprendre aux expéditeurs à éviter que leurs envois légitimes ne soient interceptés par les filtres antispam.

“Avec MSN Postmaster et Smart Network Data Services, nous voulons aller vers un partage de l’information plus complet et plus transparent entre les FAI et les expéditeurs d’e-mails, afin que le courrier électronique reste un outil de communication essentiel et apprécié”, a déclaré Kevin Doerr, responsable d’unité de production MSN Hotmail chez Microsoft. “Avec plus de 200 millions de compte actifs dans le monde, MSN Hotmail est dans une position privilégiée pour recueillir et analyser les données d’activité des e-mails (…)En travaillant ensemble, MSN Hotmail et les FAI peuvent améliorer la satisfaction de leurs utilisateurs avec les services que chacun d’entre nous propose.”

Objectif : filtrer 99 % des spams d’ici juin 2006

Postmaster et Smart Network Data Services sont deux éléments de la stratégie de Microsoft pour éradiquer le spam. En juin de l’année dernière, l’éditeur avait promis de filtrer 98 à 99 % de la totalité des courriers non sollicités d’ici juin 2006. Microsoft s’est impliqué dans différents projets, parmi lesquels Smartscreen et Sender ID.

Ce dernier s’attaque au problème du spoofing de noms de domaine, une technique utilisée par les spammeurs pour dissimuler l’identité de l’expéditeur d’un e-mail. La technologie de Microsoft permet de vérifier si l’adresse supposée de l’expéditeur correspond bien à l’adresse IP dont le message est issu. Quant à smartscreen, il est utilisé pour filtrer les e-mails de phishing en les redirigeant dans le répertoire dédié au spam.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur