Microsoft livre la première bêta d’Office 12

Cloud

Une dizaine de milliers de bêta-testeurs découvrent actuellement la nouvelle suite bureautique de Microsoft.

Microsoft a mis à disposition d’un certain nombre de partenaires et clients, mercredi 16 novembre, la version bêta 1 d’Office 12, nom de code de sa nouvelle suite bureautique. Les 10 000 bêta-testeurs de la première heure feront remonter les impressions d’utilisation et bugs divers à l’éditeur qui prévoit de mettre à disposition une bêta 2 au printemps prochain, dernière étape avant la version finale attendue dans le courant du second semestre 2006.

“Office 12 est la version la plus substantielle d’Office depuis une décennie”, déclare Bernard Ourghanlian, directeur technique de Microsoft France, à l’occasion d’un point presse téléphonique. “Substantielle” grâce aux 50 % de code supplémentaire par rapport à Office 2003, mais aussi à ses ambitions d’améliorer encore l’efficacité des utilisateurs dans l’entreprise. “Nous pensons que se sont les collaborateurs dans les entreprises qui font la différence”, explique le directeur technique. Office 12 se veut donc résolument tourné vers la productivité.

Moteur graphique 3D

Pour cela, et parmi les nombreuses nouveautés de la suite bureautique, Microsoft a remanié l’interface graphique de l’outil. Désormais, les utilisateurs bénéficieront d’un “ruban”, une sorte de barre d’outils placée en haut de la fenêtre de travail, qui donnera directement accès à un certains nombre de tâches. La nouvelle ergonomie de l’outil permettrait, selon l’éditeur, de diminuer le nombre de clics de 60 % et l’usage de la souris de 65 %. Selon Bernard Ourghanlian, le ruban permettra également de découvrir certaines fonctions jusqu’alors sous-exploitées car dissimulées au fin fond des menus d’Office 2003.

La nouvelle suite bénéficiera par ailleurs d’un nouveau moteur graphique qui permettra notamment de générer graphiques, tableaux, diagrammes et courbes en 3D. Surtout, Microsoft a fait le choix de standardiser l’utilisation du XML (mais pas celui des formats ouverts OpenDocument, qui a pourtant séduit nombre d’organisations gouvernementales et administratives dans le monde) qui deviendra le format par défaut sans augmenter le poids des fichiers. Au contraire, ces derniers seront automatiquement compressés, ce qui permettrait de gagner 50 % d’espace de stockage par rapport à l’existant. “Tout en étant plus robustes avec de meilleures capacités de réparation en cas d’erreur d’écriture”, ajoute le porte-parole.

Reconnaissance de caractères

Parmi les autres nouveautés, notons l’ajout d’outils d’analyse de données dans Access et Excel, une barre d’outils dans Outlook qui permettra de visualiser les rendez-vous d’un coup d’oeil, un agrégateur de flux RSS, la reconnaissance des caractères à partir d’un document image dans OneNote (le carnet de notes électronique des Tablet PC), l’exportation (mais par l’importation) des fichiers PDF d’Adobe mais aussi du XPF (le nom officiel du format concurrent Metro, voir édition du 27 avril 2005), etc.

Sans oublier les améliorations visant à permettre l’accès à toute la documentation de l’entreprise ou encore la possibilité, pour les développeurs, de faire d’Office 12 une véritable application métier. Et il faudra également compter sur les interactions inévitables entre la suite bureautique et Office Live, le futur ensemble de solutions permettant de développer une activité professionnelle en ligne (voir édition du 2 novembre 2005). Office 12 sera destiné à Windows Vista, prochaine version de l’OS maison attendu pour la rentrée 2006, et Windows XP (à partir du SP1). En revanche, Windows 2000, pourtant encore bien implanté en entreprise, ne sera pas supporté.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur