Microsoft livre la version finale de BizTalk

Mobilité

Avec plus d’un an de retard sur la date initialement annoncée, l’application d’e-commerce BizTalk Server de Microsoft est enfin prête. Les premières livraisons devraient commencer en janvier prochain.

Microsoft vient de confirmer que la version finale du code de son logiciel serveur BizTalk, très en retard sur le calendrier prévu, venait d’être livrée au pressage. Le produit final devrait être disponible en janvier prochain, avec plus d’un an de retard donc, puisque la sortie de BizTalk était initialement prévue l’an dernier. Finalement, le produit n’a atteint la phase bêta qu’en août dernier. La sortie définitive devrait être un soulagement pour l’éditeur de Redmond, alors même que certains ont déjà émis des doutes sur la capacité de la société à rendre ce produit disponible dans un futur proche. D’autres, au moment de la sortie de la version pré-bêta de l’application, ont également mis en doute la compatibilité de BizTalk avec les autres infrastructures (voir édition du 25 juillet 2000).

Partager les informations relatives à l’e-commerce

Conçu pour permettre à ses utilisateurs d’interconnecter différentes places de marché en ligne, rendre compatibles à XML des applications et intégrer leurs systèmes back-office, BizTalk permet aux sociétés de lier des ordinateurs dissemblables pour qu’ils partagent des informations liées à l’e-commerce. L’application nécessite la présence de SQL Server 2000 et sera proposée en version standard (à 5 000 dollars, environ 37 000 francs) et en version “Entreprise”. Cette dernière inclut le support du multiprocessing et du clustering, ainsi qu’un kit de développement, et coûte 25 000 dollars par processeur (environ 190 000 francs).

Microsoft a aussi dévoilé la version 2.0 de BizTalk Framework, qui détaille le système d’échanges de données interentreprises que le géant du logiciel voudrait voir adopté en standard. De façon plus détaillée, BizTalk Framework indique aux sociétés comment implémenter XML et SOAP (voir édition du 11 mai 2000), standard soutenu, entre autres, par Microsoft et IBM.

Reste que l’offre de Microsoft devra faire face à une forte concurrence à partir de mars 2001, date de sortie prévue des spécifications techniques d’ebXML, un standard défini par l’OASIS (Organisation for the advancement of structured information standards) et soutenu par Sun Microsystems et ses partenaires. Sans compter quelques-unes des spécifications d’un troisième concurrent, RosettaNet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur