Microsoft met au point un analyseur de disque dur pour la police

Mobilité

L’éditeur a dévoilé une clé USB capable d’extraire des preuves importantes lors d’enquêtes judiciaires.

Microsoft a mis au point une mini-clé USB destinée aux services de police amenés à analyser le contenu de disques durs. Le Computer Online Forensic Evidence Extractor peut être utilisé dans le cadre des descentes de police afin de lire des disques durs et de déchiffrer des mots de passe sans avoir à éteindre l’ordinateur et à effacer des preuves.

La clé USB a été présentée lors d’une conférence de 3 jours dédiée à la sécurité réunissant 350 représentants des forces de l’ordre et organisée à Redmond, dans l’état de Washington.

“C’est le genre de projets dans lesquels nous investissons des ressources considérables, mais non dans le but de faire de l’argent”, a déclaré Brad Smith, directeur juridique de Microsoft, au Seattle Times. “Nous le faisons pour garantir la sécurité d’Internet.”

La clé compte 150 commandes et peut se connecter aux activités du disque dur, vérifier l’historique de navigation et décrypter certains mots de passe. Microsoft distribue sa clé gratuitement depuis l’année dernière et estime qu’elle serait utilisée par plus de 2 000 représentants des forces de l’ordre dans 15 pays différents.

Brad Smith a toutefois reconnu un avantage financier dans le fait de distribuer gratuitement cette clé, puisque l’éditeur réalise des bénéfices en vendant des logiciels et services annexes. Microsoft organise depuis 2006 des conférences dédiées aux forces de l’ordre afin d’éduquer la police sur la cybercriminalité.

Traduction de l’article Microsoft builds hard drive scanner for police de Vnunet.com en date du 29 avril 2008.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur