Microsoft met fin à l’onde de choc FairUse4WM

Cloud

Un logiciel pirate permettait de briser les protections DRM des fichiers
Windows Medias. Microsoft a vite diffusé un patch pour limiter les dégâts.

N’en déplaise à Microsoft. Il suffit de taper le mot-clé ?FairUse4WM?sur Google pour voir que le premier résultat qui parvient est un forum proposant de télécharger le logiciel pirate. Un signe de popularité qui ne trompe pas. L’éditeur de Windows Media a connu une alerte rouge avec FairUse4WM.

L’outil pirate serait apparu sur un forum Internet le 26 août. Il est capable de briser les technologies de protection des fichiers Windows Medias (audio et vidéo) versions 10 et 11. Une fois FairUse4WM téléchargé sur un PC, tout utilisateur pouvait retirer les fonctions DRM (digital right management ou gestion des droits numériques) d’un fichier multimédia Windows Media légalement acquis sur une plate-forme de musique. En faisant sauter ce verrrou, il était possible de transférer ses fichiers WM sans DRM vers un Ipod par exemple ou vers un réseau illégal P2P.

Face aux risques de propagation massive et incontrôlée d’oeuvres rattachés à des ayants droit, Microsoft a réagi promptement à partir du 28 août. Côté utilisateurs, il a diffusé un correctif lié à son logiciel WM-DRM pour les utilisateurs. Tout usage ultérieur du player Windows Media passe par l’installation d’un patch qui comble la faille exploitée par FairUse4WM. Côté détenteurs de licences Windows Media, l’éditeur a donné le mode d’emploi pour combler la faille sur les plates-formes tout en cherchant à rassurer ses clients, si l’on en croît Engadget.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur