Microsoft met la patience des éditeurs de logiciels antivirus à rude épreuve

Cloud

La firme de Redmond ne publiera pas les API nécessaires pour accéder au noyau
Vista avant 2008, estime le cabinet Gartner.

Selon une étude du cabinet Gartner, les éditeurs de logiciels antivirus devront sans doute patienter jusqu’en 2008 avant de pouvoir obtenir les interfaces de programmation (API) leur permettant d’accéder au noyau de Windows Vista.

La version 64 bits de Windows Vista utilise l’outil PatchGuard pour protéger son noyau contre les attaques pirates. Mais la technologie bloque également certains logiciels antivirus, notamment les programmes de détection d’intrusion basés sur les systèmes hôtes qui ont besoin d’accéder au noyau de l’OS pour détecter la présence de programmes malveillants.

Les éditeurs de logiciels antivirus comme McAfee ou Symantec ont fait pression sur Microsoft dans l’espoir de le rendre plus coopératif et ont mené des actions de lobbying auprès de la Commission Européenne et du gouvernement coréen afin de contraindre Microsoft d’ouvrir son noyau. Face à la menace d’amendes infligées par l’UE, Microsoft s’est engagé la semaine dernière à apporter certaines modifications à sa politique, sans toutefois en préciser la nature, afin d’éviter les actions anti-trust.

Microsoft développera des API spéciaux qui permettront aux éditeurs de logiciels antivirus d’accéder au noyau du nouvel OS. Ces applications ne seront toutefois pas disponibles dans l’immédiat, estime Neil MacDonald, un éminent analyste chez le cabinet Gartner.

“Pour éviter de retarder une fois de plus la sortie de Vista ou de supprimer la version 64 bits, Microsoft collaborera avec des éditeurs indépendants afin de fournir les fonctionnalités initiales et les API nécessaires dans ce domaine”, explique Neil MacDonald dans une analyse. “Nous attendons ces API pour début 2008, c’est-à-dire lors du lancement du premier service pack de Vista. Les services packs suivants nécessiteront des travaux plus complexes et appelleront au développement de nouvelles API.”

Windows Vista se décline en versions 32 et 64 bits. Les API Patchguard ne sont requises que pour la version 64 bits. Le déploiement des drivers 64 bits étant encore relativement limité, la migration aux systèmes 64 bits risque de prendre beaucoup de temps. Ce délai offrira à Microsoft le temps nécessaire pour apporter les changements requis et apaiser les organismes de régulation anti-trust.

Gartner recommande aux entreprises d’attendre avant de migrer sur des systèmes Windows Vista 64 bits si elles ont du mal à trouver des produits de sécurité appropriés. Le cabinet invite également les utilisateurs à faire pression sur Microsoft pour qu’il s’engage à une date de lancement définitive pour les API du noyau Vista.

Microsoft n’a publié aucun calendrier officiel pour ses extensions de noyau. La firme a refusé de commenter les prévisions de Gartner.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 20 octobre 2006


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur