Microsoft livre Skype sur un plateau aux OEM

CloudRéseauxVoIP
Skype Messenger Microsoft

Pour stimuler l’adoption de Skype à grande échelle, Microsoft propose aux OEM d’implémenter le logiciel de téléphonie directement dans les machines qu’ils assemblent.

La machine Skype entérine son passage à la vitesse supérieure sous l’ère Microsoft.

Un kit de pré-installation, qui permettra aux OEM d’implémenter le logiciel directement dans les machines qu’ils assemblent, est publié.

Téléchargeable sur le site officiel du projet, l’archive pèse 18 Mo. Elle intègre l’application en version 5.8 et des instructions pour procéder au déploiement sur Windows 7.

Des patchs multilingues sont disponibles, mais le français reste aux abonnés absents.

A l’adresse des OEM, une subtilité qui a son importance : l’installation est prohibée sur les machines vouées à commercialisation en Chine.

A terme, Skype pourrait rejoindre la liste des programmes embarqués par défaut sur les PC conventionnels, aux côtés de la visionneuse PDF Adobe Reader, du greffon Flash oeuvre du même éditeur et de trois composantes fondamentales de l’écosystème Microsoft, en l’occurrence Office, Zune et Windows Live Essentials.

Pour l’heure, l’OS mobile Windows Phone 7.5 en constitue le nouveau terrain d’attaque.

Une première mouture finale amputée de nombreuses fonctionnalités (mode multitâche, envoi de SMS) a récemment vu le jour, à contre-courant de la pensée commune.

Plus d’un mobinaute s’était en effet laissé dire que le retard accumulé sur le front des smartphones allait condamner tout tentative de portage. Il n’en a rien été.Et ce revirement s’est avéré significatif à bien des égards.

Passé les contrariétés qu’a engendrées la complexité de l’interface Metro, Microsoft, acquéreur de Skype en mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars, s’est pris à consacrer davantage de temps et d’argent dans la démarche.

Témoin cette mise à disposition de services gratuits de voix sur IP dans les aéroports américains et ces velléités d’intégration du produit au sein des navigateurs Internet, sur le principe de Google et son outil de vidéoconférence Hangouts, tout en HTML5 et Java, sans greffons complémentaires.

Loin, la pente savonneuse entrevue fin 2011 ! Riche de perspectives telle la prorogation du partenariat fructueux noué avec Facebook, Skype part à la conquête de son prestige perdu.

Skype Microsoft OPK Windows


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur