Microsoft OneCare échoue à un test de performance

Cloud

Des essais menés par un laboratoire indépendant ont révélé certaines failles
dans la suite de sécurité de Microsoft

A l’issue d’un test mené sur Windows Live OneCare par Virus Bulletin, la suite de sécurité de Microsoft s’est révélée inefficace, n’étant pas parvenue à détecter ni à plus forte raison à stopper 37 programmes malveillants sur Windows Vista. Virus Bulletin, un organisme de certification de sécurité indépendant, a testé 15 suites de sécurité sur Windows Vista en confrontant le système d’exploitation à une série de programmes malveillants issus de la base de données WildList.

“Les tests réalisés dans nos laboratoires sécurisés ont pris en compte les virus et les vers les plus importants susceptibles d’affecter les utilisateurs dans le monde réel”, a déclaré John Hawes, consultant technique chez Virus Bulletin. “A une époque où les mises à jour horaires sont de rigueur, il est toujours surprenant et décevant de constater que certains grands produits continuent de les ignorer. Les utilisateurs informatiques méritent que les éditeurs de sécurité fassent preuve de performances supérieures.”

La solution OneCare a détecté environ 99,91 pour cent des menaces et décelé l’intégralité des macro-virus. En revanche, elle n’est pas parvenue à stopper certains virus, virus programmes et programmes polymorphes, lesquels évoluent constamment afin d’éviter les systèmes de détection contenus dans les logiciels de sécurité. L’offre de Microsoft fait partie des quatre suites (G-Data AntiVirusKit 2007 v.17.0.6353, McAfee VirusScan Enterprise 8.1i et Norman Virus Control 5.90) qui ne sont pas parvenus à détecter l’ensemble des virus.

La firme de Redmond a dévoilé la semaine dernière la version 1.5 de sa solution OneCare qui prend désormais en charge le système d’exploitation Vista et offre des systèmes d’analyse anti-virus et anti-spyware unifiées ainsi que des options de sauvegarde plus flexibles. L’éditeur a profité du lancement de son logiciel pour introduire sa suite dans 16 pays, parmi lesquels le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France.

Dans un communiqué électronique, Microsoft a déclaré qu’il allait mener une enquête sur la méthodologie employée par Virus Bulletin et sur ses résultats. L’éditeur consacre ses efforts “à garantir que Windows Live OneCare affiche de meilleures performances lors des prochains essais et, surtout, à améliorer constamment OneCare de manière à offrir aux clients le plus haut niveau de protection et de service possible”.

(Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 6 février 2007.)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur