Microsoft OneDrive : capacité en hausse et prix en baisse

Cloud
microsoft-onedrive-prix-capacite

La firme a révisé son offre de stockage cloud pour offrir davantage d’espace de stockage et proposer des extensions de capacité à des tarifs moins élevés.

Le stockage en mode hébergé va-t-il devenir un nouveau terrain de bataille dans la guerre du cloud public ?

C’est ce que laissent suggérer les dernières annonces de Microsoft. Avec l’objectif de s’aligner sur les services des concurrents, la firme a mis à jour son offre OneDrive. Au menu, une baisse des prix et une hausse de capacité. Sur ce dernier point, la formule de base (gratuite) va passer de 7 Go à 15 Go. Dans une contribution blog, les équipes de Microsoft indiquent que “les trois quarts des abonnés sauvegardent au moins 15 Go de données sur leur PC”. Et d’ajouter : “Il sera plus facile de concentrer ces documents dans un seul endroit“.

Les utilisateurs d’Office 365 bénéficient eux aussi d’un coup de boost sur la capacité : de 20 Go alloués à l’origine, on passe à 1 To d’espace de stockage. Valable pour toutes les versions de la suite bureautique en mode cloud, cette offre rejoint OneDrive Business, dont les clients (y compris ceux qui y accèdent via leur abonnement Office 365 ProPlus) profitent déjà de 1 To depuis le mois d’avril.

Microsoft cherche là à motiver la transition des entreprises vers le cloud pour les processus collaboratifs. L’éditeur prône une nouvelle approche de la gestion des données, en lien avec le développement des usages mobiles et la généralisation des connexions réseau (très) haut débit facilitant le partage de documents dans un contexte professionnel.

Concernant les baisses de prix, elles ne s’appliquent qu’au stockage “nu”, c’est-à-dire sans abonnement Office 365. Ainsi, les 100 Go de capacité dans OneDrive coûteront 2 dollars, contre 7,50 dollars jusqu’à présent. Ce sera 4 dollars – au lieu de 11,5 dollars – pour 200 Go. De quoi rester en contact avec Drive de Google.

Interpellé sur la question d’une éventuelle guerre des prix dans le stockage, Angus Logan, responsable des produits OneDrive, préfère évoquer une “réflexion sur une guerre de la productivité”. L’idée étant, comme le note Silicon.fr, de recentrer la bataille entre deux acteurs et d’évincer par là même les pure players comme Dropbox ou Box. Le premier multiplie les acquisitions pour adapter ses services aux entreprises avant une entrée en Bourse prévue pour 2014 ; le second vise également l’IPO et s’apprêterait à lever 100 millions de dollars supplémentaires.

Rappelons que OneDrive (anciennement appelé SkyDrive et rebaptisé après un conflit de marque), progressivement ouvert au public entre 2007 et 2008, revendique aujourd’hui près de 300 millions d’utilisateurs. Pour en étendre la visibilité, Microsoft multiplie les partenariats. En France, Bouygues Telecom a intégré la brique Office 365 – et donc OneDrive for Business – dans ses offres Bbox Pro et Bbox Entreprises, en complément à l’accès Internet et à la téléphonie.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit illustration : cybrain – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur