Microsoft Outlook:Mac bientôt dans vos G4

Cloud
Information - news

Pas inactive l’unité de développement du géant de Redmond ! Son patron, le fameux Kevin “seulement sur le Mac” Browne, comme le surnomment affectueusement un nombre de plus en plus important d’utilisateurs de Mac, a présenté lors de MacWorld une version d’Outlook côté Pomme.

A l’été prochain, les entreprises n’auront plus aucune raison de bouder le Mac : les principaux outils de productivité de Microsoft existant sous Windows auront été portés sur le Mac. La plate-forme bénéficiera même d’options de productivité inconnues sur les PC. La raison ? Kevin Browne (voir édition du 21 juillet 2000), le responsable actuel de l’unité de développement sur la plate-forme Mac, se considère en concurrence avec… ses propres collègues des autres divisions de Microsoft. Conséquence : ses 200 acolytes mettent le paquet pour faire aussi bien, voire mieux, que ce qui peut exister sous Windows. Outlook pour Mac, déjà proposé en version bêta sur le site de Microsoft/Mac, en prend le chemin.

Faisons le point : en termes de messageries proposées par Microsoft, il y a déjà Outlook Express, ce petit “emailer” gratuit, dont les dernières versions s’avèrent particulièrement réussies. Plus récemment, la firme de Redmond a ajouté Entourage à sa suite logicielle. Entourage n’est autre qu’un Outlook Express remanié avec un nombre important de fonctions professionnelles. Mais il s’agit là d’un outil personnel, intégré à Office (voir édition du 1 décembre 2000). Quid du travail en entreprise, avec gestion de calendriers, prises de rendez-vous, gestion de contact, partage de documents, de tâches, de notes ? Conséquence : pour beaucoup de responsables informatiques, pas d’Outlook, pas de Mac…

La version destinée au Mac arrive donc bien tard mais elle arrive quand même et il s’agit d’une petite révolution. Car les données de l’entreprise sont désormais presque toutes accessibles par le biais de deux instruments : un navigateur, capable d’accéder aux informations par le biais de l’intranet, et un client de messagerie, permettant de réaliser du travail collaboratif. Avec l’arrivée prochaine de ce produit, le loup est entré dans la bergerie : les Mac deviennent une alternative réelle aux PC dans l’entreprise. Kevin Browne a été catégorique sur le sujet : Outlook 2001 (qu’on espère voir intégré à Office 2001 à l’automne prochain, puisqu’il fait partie du paquet Office 2000, la version pour Windows) utilise les mêmes formats de données, permet bien sûr d’envoyer et de recevoir des e-mail, mais aussi de réaliser les mêmes tâches que sa version pour PC.

Une interface Mac respectée

Les différences ? Le logiciel a été spécifiquement reconstruit pour le Mac, tire partie des technologies de cette plate-forme, comme les menus simplifiés, les raccourcis clavier, la conformation de la couleur à celle de la machine. L’interface est du même type que celle proposée dans la suite Office 2001. L’installation est de type “glisser-déposer”. Le paramétrage consiste à remplir deux champs dans une boîte de dialogue : nom du serveur (Exchange) et nom de l’utilisateur. Grâce à la simplicité du Macintosh, l’application peut être prête à l’utilisation en une minute, selon l’équipe Microsoft. Le formatage des données issues du monde PC est automatique, avec par exemple, une augmentation spontanée de la taille des caractères évitant de le faire manuellement. Enfin, Outlook 2001 supporte l’aide de MacOS (profitant ainsi des capacités de recherche de Sherlock).

Impossible de s’y tromper : pour Microsoft, le Mac apparaît véritablement comme une source de revenus non négligeable : Outlook n’est pas destiné à n’importe qui, c’est un logiciel professionnel d’entreprises ou de grosses organisations. Pour Apple, Microsoft s’avère un allié incontournable. Pour les utilisateurs et les entreprises, la collaboration des deux firmes est une véritable aubaine, brisant l’invisible mur qui séparait les deux plates-formes…

Pour en savoir plus :

Outlook:Mac sur le site de Microsoft (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur