Microsoft ouvre le code source de Windows CE 5.0

Cloud

En rendant accessibles les sources de son système, Microsoft permet à ses partenaires de personnaliser leurs produits. On peut également y voir une tentative de freiner l’expansion de Linux.

C’est une petite révolution : à l’occasion de la sortie, le 9 juillet prochain, de Windows CE en version 5.0, Microsoft a annoncé son intention de rendre disponible le code source de son système d’exploitation pour clients légers. Le code ne sera pas réservé à quelques gros clients, universités ou gouvernements comme c’est le cas avec les versions desktop de Windows (voir édition du 16 janvier 2003), il sera proposé à tout le monde dans le cadre du programme “Windows CE Shared Source Program”, lui-même issu de la “Microsoft Shared Source Initiative”.

Le code source de Windows CE 5.0 sera disponible librement à des fins d’évaluation. Mais les modifications éventuelles en vue de la commercialisation d’un produit se feront après acquisition d’une licence, proposée à 3 dollars environ par appareil vendu. Les éditeurs n’auront aucune obligation de partager leurs réalisations, tant avec Microsoft qu’avec les autres licenciés. En ce sens, Microsoft se distingue encore des environnements Open source qui invitent justement à partager avec le reste de la communauté les améliorations apportées à une application.

Une réponse au modèle du libre

C’est grâce à cette flexibilité que Microsoft entend élargir son public de développeurs et d’utilisateurs. Car, même si l’éditeur s’en défend, l’ouverture du code source de Windows CE ressemble à une tentative de riposte à l’expansion sensible de GNU/Linux. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que Microsoft diffuse une partie de sa propriété intellectuelle. L’éditeur avait déjà fait un premier pas vers l’ouverture des sources de Windows CE à travers le programme “Shared Source Premium Licensing Program” (voir édition du 10 avril 2003) afin, déjà, que les constructeurs d’assistants personnels et de téléphones mobiles se distinguent des concurrents en personnalisant leurs produits. Mais la distribution des sources était alors strictement encadrée alors que dans le cas de Windows CE 5.0, elle tend à s’ouvrir à tout le monde. Un pas de plus vers la licence GPL (General Public License) propre à Linux ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur