Microsoft ouvre son Passport aux concurrents

Cloud

Microsoft modifierait sa stratégie .Net en rendant Passport accessible aux autres services d’authentification utilisant le standard Kerberos 5.0. Ces derniers pourront l’utiliser pour leurs transactions, les données des utilisateurs ne seront alors plus stockées chez Microsoft. Un vrai revirement stratégique.

“Jusqu’à présent le service était reconnu”, explique Alain Le Hegarat, responsable marketing de la division .Net chez Microsoft France, faisant allusion au service d’authentification en ligne de Microsoft, Passport. “Mais on nous opposait que Microsoft stockait les données”, admet-il (voir encadré). L’éditeur a donc choisi d’effectuer ce qu’il qualifie d’“évolution majeure” : la prochaine version de Passport, prévue pour le courant 2002, sera basée sur un standard d’authentification développé par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et reconnu par l’IETF (Internet Engineering Task Force) : Kerberos 5.0. Cela va permettre aux systèmes compatibles d’accéder aux services auparavant uniquement réservés aux utilisateurs de Passport, en formant ce que Microsoft qualifie de “fédération”. “Les utilisateurs pourront confier leurs données à qui ils veulent”, s’enthousiasme Alain Le Hegarat, qui cite comme exemple “les fournisseurs d’accès ou les portails”. Avec une différence essentielle donc : les données confiées par les utilisateurs de services du style de Passport ne seront plus stockées par Microsoft. Reste à voir qui seront les premiers à reprendre la technologie de Redmond à leur compte.

Microsoft a par ailleurs dévoilé la véritable appellation de son ensemble de services .Net que l’on connaissait jusqu’à présent sous le nom de code “HailStorm” (voir édition du 20 mars 2001) : ce sera “My Services”. Et le premier de ces services, “ce sera ‘My Alert'” explique Alain Le Hegarat, “un service d’alerte personnalisé” qui arrivera avec Windows XP. Il permettra de recevoir des notifications sur la messagerie instantanée de Microsoft, MSN Messenger (qui s’appelle Windows Messenger sous Windows XP). “My Alert” permettra d’être informé par un message sur la messagerie instantanée ou par e-mail (le service est paramétrable) “en attendant les notifications par téléphone qui arriveront plus tard en France”, précise Alain Le Hegarat. Microsoft espère passer des partenariats avec, par exemple, des sites d’information en ligne pour être averti d’une actualité sur un sujet particulier que l’utilisateur aura choisi, ou encore avec des sites boursiers pour recevoir des alertes sur les cotations. Au total, une dizaine de services personnalisés comme “My Alert” seront déployés au fur et à mesure. Rendez-vous est pris.

“Jusqu’à présent le service était reconnu”, explique Alain Le Hegarat, responsable marketing de la division .Net chez Microsoft France, faisant allusion au service d’authentification en ligne de Microsoft, Passport. “Mais on nous opposait que Microsoft stockait les données”, admet-il (voir encadré). L’éditeur a donc choisi d’effectuer ce qu’il qualifie d’“évolution majeure” : la prochaine version de Passport, prévue pour le courant 2002, sera basée sur un standard d’authentification développé par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) et reconnu par l’IETF (Internet Engineering Task Force) : Kerberos 5.0. Cela va permettre aux systèmes compatibles d’accéder aux services auparavant uniquement réservés aux utilisateurs de Passport, en formant ce que Microsoft qualifie de “fédération”. “Les utilisateurs pourront confier leurs données à qui ils veulent”, s’enthousiasme Alain Le Hegarat, qui cite comme exemple “les fournisseurs d’accès ou les portails”. Avec une différence essentielle donc : les données confiées par les utilisateurs de services du style de Passport ne seront plus stockées par Microsoft. Reste à voir qui seront les premiers à reprendre la technologie de Redmond à leur compte.

Microsoft a par ailleurs dévoilé la véritable appellation de son ensemble de services .Net que l’on connaissait jusqu’à présent sous le nom de code “HailStorm” (voir édition du 20 mars 2001) : ce sera “My Services”. Et le premier de ces services, “ce sera ‘My Alert'” explique Alain Le Hegarat, “un service d’alerte personnalisé” qui arrivera avec Windows XP. Il permettra de recevoir des notifications sur la messagerie instantanée de Microsoft, MSN Messenger (qui s’appelle Windows Messenger sous Windows XP). “My Alert” permettra d’être informé par un message sur la messagerie instantanée ou par e-mail (le service est paramétrable) “en attendant les notifications par téléphone qui arriveront plus tard en France”, précise Alain Le Hegarat. Microsoft espère passer des partenariats avec, par exemple, des sites d’information en ligne pour être averti d’une actualité sur un sujet particulier que l’utilisateur aura choisi, ou encore avec des sites boursiers pour recevoir des alertes sur les cotations. Au total, une dizaine de services personnalisés comme “My Alert” seront déployés au fur et à mesure. Rendez-vous est pris.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur