Microsoft part en guerre contre la marque “App Store” d’Apple

Cloud

Microsoft a décidé de s’opposer à Apple concernant son exploitation de la marque “App Store”. Selon la firme de Redmond, ce terme serait trop générique pour n’être utilisé que par une seule entreprise.

App Store est-il un terme générique? Oui, selon Microsoft. La firme de Redmond a demandé à l’office américain des brevets (US Patent Office) de retirer le droit à la marque déposée par Apple, sous prétexte qu’il s’agirait d’un terme générique que tous les acteurs du marché des applications mobiles devraient pouvoir utiliser, rapporte l’édition américaine de PC World.

Il est vrai que si “store” (boutique) est un nom générique, la notion d'”App” peut prêter à confusion entre les diminutifs d’”Apple” et d’”applications”, note Silicon.fr.

Mais pour Microsoft, aucun doute n’est permis. “Microsoft s’oppose à la requête d’Apple n°77/525433 pour l’App Store sur le motif que “App Store” est générique pour les services de magasin de détail avec des applications et non enregistrable pour les services auxiliaires tels que la recherche et le téléchargement d’applications de ces magasins”, peut-on lire dans la requête effectuée par la firme de Redmond.

Pour Microsoft donc, Apple usurpe ce terme générique aux détriments de ses concurrents. Bizarre que l’éditeur de Windows (un autre terme générique s’il en est) réagisse… trois ans après le dépôt de la marque et le lancement du service qu’il désigne en 2008.

Il est vrai que le “MarketPlace”, autre terme non générique qu’exploite Microsoft à travers son OS mobile Windows Phone 7 notamment, et ses 4000 applications (en décembre, selon IDC) font pâle figure face aux quelques 300 000 applications de l’App Store d’Apple.

Un retard que Microsoft aura du mal a combler face au succès mitigé que rencontre son nouvel OS mobile. Mais ce n’est sûrement pas en attaquant la marque dominante qu’il y parviendra.

En proposant de rendre générique, et donc exploitable par tous, le terme “App Store”, la firme de Redmond espère sans doute convertir à son combat les plus proches concurrents de l’iPhone dont Google Android qui talonne la boutique en ligne d’Apple, via son Android Market. Mais qui voudrait exploiter une marque utilisée par tout le monde?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur