Microsoft Patch Tuesday : 4 failles critiques

Cloud

Les vulnérabilités de mars affectent Office, particulièrement Excel et Outlook. Windows est épargné.

Quatre vulnérabilités critiques caractérisent le bulletin de sécurité de Microsoft de mars 2008. Ce mois-ci, aucune faille relatée ne touche la plate-forme Windows. Les risques se concentrent sur la suite Office dans toutes ses déclinaisons depuis la version 2000 (y compris les services pack) ainsi que les versions 2004 et 2008 d’Office pour Mac OS.

Le bulletin MS08-014 corrige plusieurs failles qui affectent Excel (y compris 2007). Celles-ci autorisent l’exécution de code distant avec risque de prise du contrôle total du système. Scénario à peine différent avec le bulletin MS08-015 qui touche Outlook. Une adresse (URI) malformée peut compromettre le logiciel de messagerie et permettre à un attaquant d’installer des programmes, modifier des données ou encore créer un compte avec l’intégralité des droits utilisateur.

Un fichier Office malformé pourrait également offrir une voie d’accès au contrôle du système à une personne malintentionnée, selon le bulletin MS08-016. La vulnérabilité n’est cependant considérée critique que pour Microsoft Office 2000 Service Pack 3 et importante pour les versions XP et 2003 (SP3 et SP2 respectivement). Office 2007 n’est pas affecté.

Un cheval de Troie déjà en circulation

Enfin, les composants Office Web sont également vecteurs d’une potentielle prise de contrôle système en cas d’exploitation des failles signalées par le bulletin MS08-017, notamment à l’occasion d’une consultation d’une page web infectieuse. Là encore, seul Microsoft Office Web Components 2000 est touchée.

La mise à jour, manuelle ou automatique via les services Windows ou Microsoft Update, est d’autant plus impérative que le centre de sécurité américain US-CERT (Computer Emergency Readiness Team) signale la circulation d’un cheval de Troie qui tente d’exploiter les failles Excel (MS08-014). La bestiole se propage sous la forme d’un e-mail avec les fichiers olympic.xls et schedule.xls en pièces jointes. “Ces fichiers pourraient contenir des exécutables Windows qui peuvent compromettre un système affecté“, rapporte l’agence de sécurité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur