Microsoft Patch Tuesday : juin s’annonce chargé

CloudPoste de travailSystèmes d'exploitation

Office, Lync et le noyau Windows devraient être les principaux bénéficiaires du prochain Patch Tuesday. Sept bulletins de sécurité (dont deux classés critiques) sont attendus pour le 10 juin.

Sauf modification de dernière minute, la suite Office, l’outil de communication Lync et le système d’exploitation Windows occuperont une place centrale dans le Patch Tuesday que Microsoft publiera ce 10 juin.

Avec 7 bulletins de sécurité, dont 2 classés critiques, la livraison est plus volumineuse que celles de janvier (4 bulletins, dont aucun critique), février et mars (à chaque fois, 2 bulletins critiques sur 5 publiés), mais aussi avril (4 bulletins ; 1 critique). On s’oriente vers un déploiement comparable à celui du mois dernier (8 bulletins, 2 étant critiques), avec un absent de marque : Windows XP, arrivé en fin de vie le 8 avril 2014.

Concerné au premier chef par les mises à jour diffusées en mai, Internet Explorer figure toujours sur la fiche de soins à travers la vulnérabilité CVE-2014-1770. Microsoft assure n’avoir aucune preuve d’exploitation de cette faille qui peut donner lieu à l’exécution de code à distance et/ou à une élévation des privilèges d’administration sur la machine visée, en lien avec une faiblesse dans la fonction JavaScript CollectGarbage.

Certaines brèches considérées “importantes” peuvent laisser échapper des données critiques, servir de base pour des attaques par déni de service ou permettre à des tiers d’obtenir indirectement les droits d’administrateur, en injectant du code dans un session utilisateur. De nombreuses versions du système d’exploitation Windows sont concernées : Vista (32 et 64 bits), Windows Server 2003, 2008 et 2012 (ainsi que les R2), Windows 7 (SP1) et Windows 8.x/RT.

Parmi les deux bulletins critiques, l’un affecte les solutions de communication Live Meeting 2007 Console et Lync 2010/2013. Les vulnérabilités qu’il corrige touchent aussi Office en versions 2007 (Service Pack 3) et 2010 (Service Pack 1 et 2). Il est recommandé aux administrateurs d’utiliser l’outil Microsoft Baseline Security Analyzer (MBSA) pour détecter – au niveau du réseau local et des sites distants – les postes de travail non mis à jour. On s’assurera de déployer l’ensemble des correctifs en privilégiant, si nécessaire, les patchs critiques.

patch-tuesday-juin-2014

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de la CNIL ?

Crédit photo : Ivelin Radkov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur