Microsoft met la main sur PlayFab pour créer une jonction avec Azure

EntrepriseFusions-acquisitions
microsoft-playfab

Microsoft jette son dévolu sur PlayFab, une start-up basée à Seattle, afin d’accélérer son positionnement dans le développement de jeux vidéo dans le cloud.

Microsoft vient de procéder à l’acquisition de PlayFab, du nom d’une start-up qui aide les développeurs de jeux à lancer leurs titres en ligne plus rapidement avec des services back-end simplifiés pour le client.

Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

La start-up basée à Seattle sera intégrée dans le groupe Azure pour les jeux vidéo de Microsoft.

PlayFab peut se targuer d’alimenter plus de 1 200 jeux et d’avoir servi plus de 700 millions de joueurs. Son activité quotidienne s’élève à 1,5 milliard de transactions, ce qui équivaut à près de 20 000 transactions par seconde.

Parmi ses clients figurent des grands noms du divertissement tels que Disney, NBC Universal, Wizards of the Coast, Nickelodeon, Bandai Namco, Rovio et Capcom, ainsi que des indies à croissance rapide comme Fluffy Fairy, Nvizzio et Hyper Hippo.

L’infrastructure Azure vient en complément des services de PlayFab et doit lui permettre d’assurer sa croissance et son expansion.

Avec les serveurs de Microsoft, les studios de développement de jeux vidéo seront en mesure de se focaliser sur l’aspect création de leur production plutôt que sur la technologie back-end.

PlayFab propose aux développeurs de jeux vidéo une plate-forme pour héberger et exploiter les jeux en ligne et des outils d’analyse pour aider à comprendre et à monétiser les utilisateurs. La start-up fournit également des services tels que le stockage de données, les listes d’amis, les classements, l’hébergement de serveurs de jeux et les achats dans le jeu.

Lancé il y a 4 ans à Seattle, PlayFab a levé environ 13 millions de dollars en financement auprès d’investisseurs.

Microsoft a procédé à une phase de croissance externe dans le domaine des jeux vidéo avec en particulier les acquisitions du service de streaming interactif Beam (service renommé Mixer) en 2016 et l’application de réalité virtuelle sociale AltspaceVR à l’automne dernier.

Crédit photo : trustmeiamnotageek via Visualhunt / CC BY-NC-ND


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur