Microsoft pourrait emprunter pour acquérir Yahoo

Mobilité

Pour financer cette opération de croissance externe au montant record, Microsoft a déclaré que le recours à un emprunt était probable. Une première pour l’éditeur.

Microsoft pourrait requérir un emprunt afin de financer l’achat de Yahoo, une première dans l’histoire de la firme de Bill Gates. L’opération, dont le montant s’élève au record de 44,6 milliards de dollars (30 milliards d’euros), sera effectuée en liquide et en achat d’actions, à 31 dollars (20,9 euros) l’action Yahoo.

Chris Liddell, directeur financier de Microsoft qui a rendu public cette éventualité, n’a toutefois pas précisé le montant de l’emprunt. “Il est probable que nous allons emprunter pour la première fois. Ce sera un mélange des liquidités que nous avons et de dettes”, a déclaré le représentant du top management de Microsoft, à l’occasion d’une présentation aux analystes financiers.

Selon la presse financière, Microsoft disposerait d’un trésorerie disponible de plus de 20 milliards de dollars (13,5 milliards d’euros), selon des chiffres du 31 décembre dernier. La question est de savoir combien un emprunt de cette ampleur va coûter à l’entreprise de Seattle.

Taux intéressant

“Étant donné le montant de leur marge, ils vont probablement obtenir un taux bas”, estime Brendan Barnicle, en qualité de vice-president and senior research analyst Pour les domaines relatifs au OnDemand and Enterprise Software chez Pacific Crest basé à Portland, qui conseille des investisseurs dans l’achat d’actions chez Microsoft. “On ne peut pas trouver d’entreprises avec une marge aussi stable”, ajoute-il.

Un récent emprunt souscrit par Microsoft en novembre s’élevait à quatre milliards de dollars (2,7 milliards d’euros). L’emprunt a été souscrit auprès de la banque de financement General Electric Capital qui a pratiqué un taux de 5,25%, pour un remboursement échelonné jusqu’en 2017.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur