Microsoft prend au sérieux la menace Linux

Cloud

Au cours d’un discours général sur l’évolution d’Internet, Steve Ballmer, président de Microsoft, a exprimé à quel point le phénomène Linux était pris au sérieux par l’éditeur.

Linux vient de rejoindre des poids lourds comme IBM et Sun sur la liste de ceux que Microsoft considère comme ses plus grands rivaux. Steve Ballmer a ainsi déclaré que Sun, IBM, Oracle, America On Line (AOL) et le “phénomène Linux” représentent les menaces les plus importantes pour le géant du logiciel. Il a toutefois ajouté : “Je ne sais pas exactement quelle société Linux désigner”.

Le président de Microsoft a également déclaré examiner avec attention quelques “acteurs de moindre envergure” tels RealNetworks et Palm, tout en indiquant qu’ils n’étaient une menace que sur des marchés de niche par rapport à la spécialité logicielle de l’éditeur. “Aucune de ces start-up n’est un gros concurrent”, a-t-il expliqué.

Selon lui, l’industrie se situe dans la troisième phase de l’Internet. “La première phase consistait surtout à se faire une place, à être sur Internet. Il n’était pas encore question de savoir quel marché on avait obtenu ou quel niveau de profit on avait atteint. La deuxième phase consistait à faire savoir que l’on existait en ligne. La troisième phase consiste maintenant à réaliser de vraies opérations de business et à trouver le moyen de les améliorer”. Et d’ajouter que “certaines sociétés n’avaient pas encore franchi le pas”. Il en a également profité pour rappeler que la stratégie .Net récemment dévoilée par Microsoft allait justement dans ce sens.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur