Microsoft prépare Azure pour l’Internet des objets

CloudEntreprise
microsoft-azure-internet-objets

La plate-forme cloud Azure se tourne vers les objets connectés avec trois services orientés sur la collecte, la gestion et l’analyse de données.

Le cloud a pris de l’importance dans la stratégie de Microsoft sous l’ère Satya Nadella.

Nouvelle famille de machines virtuelles, développement d’appliances avec Dell, intégration d’une place de marché : les annonces de produits et solutions se multiplient autour d’Azure. La plate-forme, qui accueille “10 000 nouveaux clients par semaine”, sera disponible dans 19 régions du monde à la fin de l’année. Elle touchera bientôt plus sensiblement à l’Internet des objets avec les outils Stream Analytics, Event Hubs et Data Factory.

Ces trois services doivent aider à la collecte, à la gestion et à l’analyse des données issues de milliers de dispositifs connectés. Un objectif : permettre aux entreprises de mettre en place des systèmes de traitement complexes sans nécessairement disposer de connaissances avancées en programmation.

Fourni en mode SaaS (Software as a Service) avec paiement à l’usage, Stream Analytics agrège les flux de données en temps réel et les met en perspective avec les éléments stratégiques dont dispose l’entreprise afin d’aider à la prise de décisions. Le processus de collecte – à hauteur de plusieurs millions d’événements par seconde – est assuré par Event Hubs.

Accessible en préversion, Data Factory se présente sous la forme d’un environnement unifié destiné à créer des schémas d’interaction entre différentes sources de données parmi lesquelles SQL Server et Azure Blob, Table, Azure SQL Database… et SQL Server au sein des machines virtuelles Azure. Microsoft ajoutera la prise en charge d’autres sources en fonction des retours clients.

L’accès aux données hébergées sur site se fait via une passerelle dédiée. Le traitement s’effectue par des commandes C#, Hive ou Pig, ces deux dernières pouvant être exécutées en tant que clusters HDInsight. Les interactions mises en place sont synthétisées sur un tableau de bord  qui permet d’identifier les goulots d’étranglement.

Ces annonces s’inscrivent dans la continuité de la conférence TechEd Europe, que Microsoft a mise à profit pour annoncer d’autres services, principalement autour du big data. La firme a également confirmé l’intégration, d’ici à la fin de l’année, de la distribution Hadoop de Cloudera (analytics et gestion des données) sur la place de marché Azure. CoreOS Linux rejoindra pour sa part la liste des systèmes d’exploitation gérés par les machines virtuelles Azure. Lesquelles ont récemment vu leurs capacités renforcées : jusqu’à 32 coeurs sur des CPU Intel Xeon, 450 Go de RAM et 6,5 To de stockage flash.

Comme le note TechWeekEurope, l’activité cloud de Microsoft génère désormais plus de 4 milliards de dollars de revenus annuels.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Microsoft ?

Crédit photo : Serp – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur