Microsoft présente de nouveaux produits audiovisuels

Mobilité

L’ouverture du Consumer Electronics Show a été l’occasion pour Microsoft de présenter un lecteur portable audiovisuel et un module d’extension du système Media Center.

A l’occasion de l’ouverture du CES 2004 (Consumer Electronics Show, à Las Vegas du 8 au 11 janvier 2004), Microsoft a dévoilé Portable Media Center (PMC), une version mobile du système Media Center (voir édition du 30 septembre 2003) qui permettra de lire des vidéos au format Windows Media Video 9, ainsi que des fichiers audio du même format ainsi que des MP3. Le système offrira également l’accès aux programmes télé et radio depuis un système Windows Media Center. La lecture des images au format JPEG n’a pas été oubliée, ce qui permettra d’utiliser les appareils audio/vidéo comme albums photos mobiles. PMC permettra enfin le stockage de films cinéma. CreativeLabs, iRiver, Samsung, Sanyo et ViewSonic devraient prochainement dévoiler des boîtiers dotés de 20 et 40 Go de disque dur. PMC pourrait remplacer le projet similaire Media2Go dont le système d’exploitation s’appuie sur Windows CE.

Parallèlement, Microsoft en a profité pour présenter Windows Media Center Extender, une version étendue, comme son nom l’indique, de son environnement de gestion des médias numériques sur PC (photo, musique, vidéo). Extender se présente sous la forme d’une console qui se connectera à différents terminaux du domicile afin de partager les contenus des PC dotés de Media Center via une technologie réseau sans fil (a priori le Wi-Fi). On pense essentiellement à la Xbox et aux téléviseurs. Des téléviseurs certifiés Extender devraient d’ailleurs voir le jour aux Etats-Unis au cours de l’été. Ils seront notamment produits par Alienware, Dell, Gateway, HP, Samsung, Tatung.

La fin des SmartDisplays

Extender pourrait définitivement enterrer les SmartDisplays, ces écrans tactiles présentés comme des terminaux sans fil reliés au PC de la maison et qui permettaient notamment de surfer de n’importe quelle pièce du domicile (voir édition du 4 décembre 2002). Un an après son lancement, Microsoft a admis qu’il n’envisageait plus de nouvelle version du produit, celui-ci n’ayant pas franchement suscité l’engouement du public.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur