Microsoft prêt à négocier avec la justice

Régulations

La firme de Bill Gates serait en train de se préparer à un accord à l’amiable avec le département de la Justice américain, pour trouver une fin honorable au procès antitrust.

Lorsque le gouvernement a porté plainte contre Microsoft pour abus de position dominante en mai dernier, des tentatives de négociations entre les deux parties avaient déjà eu lieu. Après leur échec et plusieurs mois de procédures, l’hypothèse d’un nouvel accord amiable refait aujourd’hui surface.

Selon plusieurs sources américaines, Microsoft serait disposé à parlementer afin de trouver une alternative à un éventuel recours en appel et donc un nouveau procès. La plupart des observateurs estiment d’ailleurs que la firme de Bill Gates perdra face au gouvernement (voir édition du 1er mars 1999). Point étonnant, Microsoft s’est toujours montré opposé à un compromis depuis le début des hostilités en octobre. Plus récemment, il y a un mois, le juge d’instruction Thomas Penfield Jacob avait enjoint les deux parties à trouver un terrain d’entente. Un porte-parole de Microsoft, qui a souhaité ne pas être nommé, nous a confirmé lundi que la compagnie “prenait la suggestion du juge au sérieux”. Elle défendra toutefois bec et ongles le droit d’ajouter de nouvelles fonctions à Windows, alors même que l’intégration controversée d’Internet Explorer figurait au centre des débats.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur