Microsoft rapproche Dynamics et PowerApps avec une touche d’IA

CloudCRMMarketing

Microsoft ajoute une brique marketing à son offre Dynamics 365, qui bénéficie par ailleurs d’une intégration renforcée avec le service PowerApps.

La famille Dynamics 365 s’agrandit avec l’arrivée du printemps.

Microsoft y a ajouté une brique d’automatisation marketing dont la disponibilité générale est annoncée pour le mois d’avril.

L’éditeur répond par ailleurs à Salesforce sur le volet CRM en lançant lui aussi une version « allégée » de son offre. Celle-ci est centrée sur un « cœur fonctionnel », avec des limitations notamment en matière de personnalisation de l’interface et d’utilisation de plugins.

La plate-forme Dynamics 365 bénéficie également d’une intégration renforcée avec PowerApps.

La jonction se fait au niveau du Common Data Service, exploité depuis fin 2016 pour favoriser la création de passerelles entre applications par le biais d’une base de données partagée.

Cette mise à jour apporte des fonctions de programmation côté serveur, ainsi qu’un mode supplémentaire de création d’applications, centré non pas sur l’interface (mode « canvas » ; cf. première image ci-dessous), mais sur les données (deuxième image).

Une connexion est en outre créée entre le Common Data Service et Power BI dans l’optique de simplifier l’analyse des données issues des applications métier. Lesquelles pourront être valorisées dans l’écosystème Azure, tout particulièrement grâce aux outils de machine learning.

Microsoft n’oublie pas de diffuser un peu d’intelligence artificielle dans ses produits. Entre autres avec un « assistant de relation client » (système d’alertes et de rappels) et la priorisation des contacts les plus « réceptifs » dans la messagerie Outlook.

La firme réfléchit, en parallèle, à des scénarios d’exploitation des données collectées par l’intermédiaire de son navigateur Edge et de son moteur de recherche Bing.

Elle affirme à VentureBeat ne pas avoir encore déterminé quelles informations seraient exploitées. Mais on comprend mieux certaines décisions récentes, comme le lancement d’Edge sur iOS et Android.

Crédit photo : Stephen Brashear / Getty Images


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur