Microsoft : record d’emprunt obligataire aux Etats-Unis

BourseEntreprise
microsoft-emission-obligataire-dollars-record

Microsoft parvient à décrocher 10,75 milliards de dollars sous forme d’un emprunt obligataire. Un record USA en ce début d’année 2015.

Sans vraiment avoir besoin de cash, Microsoft s’offre une nouvelle soupape de financement : un emprunt obligataire d’un montant de 10,75 milliards de dollars (9,5 milliards d’euros) réalisé lundi (9 février) avec des maturité de dettes allant de de 5 à 40 ans.

La dernière fois que la firme de Redmond avait recourue à ce procédé, c’était en 2013.

Nous ne sommes qu’au début de l’année mais Microsoft fait mieux qu’Apple.

Début février, le groupe de Tim Cook avait effectué une démarche similaire en empruntant 6,5 milliards de dollars. Fin 2014, il avait déjà monté un emprunt obligataire de 2,8 milliards d’euros en profitant de taux bas dans la Zone Euro.

Pour aller au-delà du secteur IT, Microsoft fait même mieux qu’un groupe pharmaceutique comme Merck & Co (8 milliards de dollars).

Objectif de ces manœuvres financières : restituer en plus ou moins grande proportion des liquidités aux actionnaires qui soutiennent les firmes.

“Emprunter est tellement bon marché que des entreprises comme Microsoft préfèrent charger leur bilan en obligations que de prélever sur leur trésorerie”, analyse Reuters.

La firme dirigée par Satya Nadella affiche une trésorerie de huit milliards de dollars aux Etats-Unis mais un encours global de 90 milliards de dollars au niveau international.

(Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : Winds)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur