Microsoft veut réduire sa force commerciale au nom du cloud

EmploiLicenciementsManagementRessources humaines
microsoft-reduction-effectif-commercial-cloud

Microsoft va supprimer plusieurs milliers d’emplois dans les équipes commerciales afin d’aligner les ressources aux objectifs business dans le cloud.

Microsoft va procéder à une nouvelle vague de licenciements, qui affecterait surtout sa force commerciale. CNBC évoque un nombre de « plus de 3000 postes » supprimés, ce qui représenterait moins de 10% des ressources dédiées.  Dans 75% des cas, la restructuration toucherait l’international (hors USA donc).

Les collaborateurs de Microsoft concernés devaient être informés hier (6 juillet). On ne parle pas forcément de suppression sec d’emplois. Il existe des passerelles en termes de mobilité interne. « C’est principalement fait afin de faire évoluer les compétences dont nous avons besoin », évoque un porte-parole de Microsoft interrogé par le New York Times.

Ce réajustement des forces viserait à adapter les forces commerciales à l’ère du cloud et à ses services cloud en croissance, à savoir Azure (plateforme d’hébergement et de développement d’apps) et Office 365 (bureautique).

La suppression de postes n’aurait pas pour objectif principal de réduire les coûts mais consisterait plutôt en une refonte stratégique en vue d’une meilleure gestion des ventes.

Dans un e-mail envoyé en interne la semaine dernière, Judson Althoff, un des vice-présidents de Microsoft, évoquait un potentiel de marché de 4,5 milliards de milliards de dollars à moyen terme. Mais il faut adapter « les bonnes ressources aux bons adéquats au bon moment » selon son expression.

Les secteurs prioritaires à adresser sont au nombre de six : industrie, services financiers, vente au détail, santé, éducation et gouvernement.

Au-delà du cloud, c’est dans les domaines de l’analyse de la data et de l’intelligence artificielle qu’il faut avancer. Microsoft doit inciter les entreprises du monde entier à adopter ses outils pour favoriser la transformation numérique, déclare le manager en substance.

Globalement, Microsoft dispose d’un effectif de 121 567 collaborateurs dans le monde. La majeure partie des équipes se situent sur son marché domestique (71 000). En 2016, on recensait 50 000 employés dont les activités étaient tournées vers les ventes, le marketing et les services.

Microsoft doit encore confirmer l’ampleur de la restructuration envisagée mais ce ne serait pas la plus grosse vague recensée. En 2014, la firme de Redmond avait procédé à des coupes claires dans ses effectifs à hauteur de 18 000 postes, dont 12500 liés directement à l’acquisition des activités smartphones et services de Nokia.

En 2016, Microsoft s’était « contenté » de supprimer 2850 postes. A l’époque, 900 postes dans le domaine des ventes avaient déjà été affectés.

tenue, la firme de Redmond a des concurrents de taille avec Amazon et Google.

(Crédit photo : @Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur