Microsoft remanie son top management en France et en Europe

CloudGestion des talentsManagement
2017 Carlo Purassanta Président Microsoft France

Au niveau Microsoft Europe, Vahé Torossian remplace Eric Boustouller sur le départ. En France, un manager d’origine italienne arrive : Carlo Purassanta.

C’est l’effet domino qui s’enclenche du côté de Microsoft. Avec Eric Boustouller qui quitte la branche européenne de la firme IT pour rejoindre la direction générale de SoLocal Group, l’éditeur doit ré-organiser en partie son organigramme européen.

Aux commandes de la branche italienne depuis quatre ans et demi, Carlo Purassanta prend les fonctions de Président de Microsoft France.

Ce manager italien de 45 ans au profil d’ingénieur (diplômé du Politecnico di Milano et titulaire d’un MBA de Henley Business School) connaît bien la filiale française pour avoir dirigé la division Services dans la période 2011-2013.

Avant de rejoindre Microsoft en 2011, il a travaillé chez IBM pendant quinze ans.

A la tête de Microsoft France, ce manager italien de 45 ans succède à Vahé Torossian qui passe au niveau européen.

Vahe-Torossian-microsoft

C’est assez déconcertant. Celui qui dirigeait la branche hexagonale de l’éditeur depuis à peine un an (re)monte en grade pour disposer de la casquette de « Corporate Vice President, Président de la région Western Europe » identique à celle occupée jusqu’ici par Eric Boustouller.

Cela fait 25 ans que Vahé Torossian collabore avec Microsoft à différents postes.

Dès 2001, il occupait les fonctions de directeur général adjoint de la branche française. Puis il a pris diverses fonctions à l’international dans plusieurs zones géographiques (Asie Pacifique, Europe, siège de Redmond…) en représentant l’éditeur américain.

Preuve que les Frenchies de Microsoft s’adaptent plutôt bien aux nouvelles configurations de management qui rythment le cycle d’une multinationale du numérique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur