Microsoft remet du (vieux) Java dans Windows XP SP1

Mobilité

Disparu de Windows XP, le support du Java de Sun revient dans la prochaine mise à jour de l’OS prévue pour cet été. La hache de guerre entre les deux éditeurs n’est pas enterrée pour autant. Microsoft se soumet simplement à une décision de justice… en implémentant une version de Java vieille de cinq ans.

Microsoft va réintroduire Java dans SP1, la prochaine mise à jour de Windows XP, prévue pour cet été. L’éditeur de Redmond avait supprimé Java de Windows XP, laissant à l’utilisateur le soin de télécharger la Java Virtual Machine (JVM) sur son site (voir édition du 17 août 2001). Ce n’est donc pas de gaieté de coeur que Microsoft réintroduit Java mais pour respecter une décision de justice suite à une plainte de Sun, le père de Java, déposée en mars dernier (voir édition du 11 mars 2002). Sun accusait Microsoft de vouloir tuer Java en le supprimant de la plate-forme utilisée sur environ 90 % des PC de la planète. “Et puis, juge un porte-parole de Microsoft France, c’est plus simple pour l’utilisateur.”

La victoire est loin d’être complète pour Sun. Microsoft a en effet annoncé qu’il introduirait la JVM d’origine, c’est-à-dire une version de Java vieille de cinq ans, ce qui pourrait poser des problèmes avec les applications et applets les plus récentes. Ensuite, selon un accord passé avec Sun, le Java de Sun disparaîtra en 2004 des produits Microsoft qui le remplacera par ses propres versions de Java. Ce qui lui permettra d’intervenir dans le code et de mettre à jour son produit, notamment pour répondre aux failles de sécurité, ce qu’il n’est pas autorisé à faire aujourd’hui. Sun, de son côté, a annoncé qu’il maintiendrait une version de Java pour Windows. Rappelons que Java est un langage de programmation qui permet à un développeur d’écrire une application qui pourra tourner, via les JVM, sur n’importe quelle plate-forme (Windows, Mac OS, Unix/Linux…).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur